De A à Z

A : Adhésion FCPE, Affectation, Affelnet...


ADHESION FCPE


La FCPE est une association qui vit grâce aux cotisations de ses adhérents. L’adhésion participe au financement des locaux, des  salariés, l’organisation de formations, d’événements qui bénéficient à tous les adhérents parisiens.La cotisation à la FCPE Paris inclut les abonnements facultatifs à Liaisons Laïques.


Le paiement de cette cotisation donne lieu à la délivrance d’un reçu qui permet d’obtenir une réduction d’impôt (selon les dispositions fiscales en vigueur)En cas de difficultés, vous pouvez également souscrire une cotisation réduite dite “sociale”.Si vous avez des enfants dans plusieurs établissements, vous ne devez que la part locale à partir du second établissement.


Pour tout savoir sur la cotisation pour l’année en cours, se reporter à la rubrique « Comment adhérer »


AFFECTATION


La carte scolaire permet l’affectation d’un élève dans un collège ou un lycée général ou technologique correspondant à son lieu de résidence. Toutefois, chaque famille a la possibilité de formuler une demande de dérogation afin que son enfant soit scolarisé dans un établissement de son choix.


A l’école, les affectations se font en fonction de l’adresse du domicile des parents. Les dérogations à titre personnel pour l’école maternelle comme pour l’école élémentaire peuvent être accordées dans quelques cas exceptionnels motivés par une situation particulière. Il convient de s’adresser à la mairie d’arrondissement de l’école souhaitée.


Au collège l’affectation des élèves est liée à la notion de sectorisation. L’affectation de l’élève se fait dans l’établissement scolaire dont dépend le domicile de ses parents. Hors secteur, une demande de dérogation  est possible, sur justificatif de contraintes particulières à l’enfant ou à sa famille. Pour en savoir + sur l’affectation en collège


Au lycée général et technologique, l’affectation des élèves est liée à la notion de district de résidence. L’académie de Paris est divisée en quatre grands districts : Nord, Sud, Est, Ouest regroupant chacun plusieurs arrondissements. Les élèves sont affectés dans un lycée relevant de leur district de résidence. Au lycée professionnel, l’affectation se fait en fonction de la spécialité demandée dans un établissement parisien sans sectorisation définie. Elle reste conditionnée par la justification du domicile à Paris du représentant légal de l’élève. Dans tous les cas, l’admission en classe de seconde ou de 1ère année de CAP  relève d’une procédure d’affectation informatisée à l’aide de l’application nationale AFFELNET . Pour en savoir + sur l’affectation en lycée


Chaque année, la FCPE Paris est associée aux réunions de sectorisation. En accord avec les conseils locaux, elle est amenée à  formuler chaque année des propositions de modifications du périmètre scolaire, en fonction des critères de proximité et de mixité sociale. La FCPE Paris est également présente aux commissions Affelnet…


AFFELNET


L’admission en classe de seconde générale,  technologique et professionnelle relève d’une procédure d’affectation informatisée à l’aide de l’application nationale nommée AFFELNET. Pour en savoir plus sur Affelnet


Chaque année, la FCPE Paris propose à ses adhérents une formation Affelnet animée par des responsables éducatifs de l’académie pour comprendre le fonctionnement de cette application. Pour en savoir plus, se reporter à la rubrique « Formations »


ADMISSION POST BAC (APB)


Désigne la plateforme mise en place pour permettre aux élèves de déclarer leurs voeux pour leurs études supérieures, après le baccalauréat. APB regroupe toutes les propositions d’études ; classes préparatoires aux grandes écoles, BTS, IUT, universités…  La procédure se déroule en plusieurs étapes tout au long de l’année de Terminales. POur les filières sélectives, sont pris en compte les résultats des 3 trimestres de Première et des 2 premiers trimestres de Terminale. Pour en savoir plus sur APB.


Chaque année, la FCPE Paris propose à ses adhérents une formation APB animée par des responsables éducatifs de l’académie pour comprendre le fonctionnement de cette plateforme. Pour en savoir plus, se reporter à la rubrique « Formations »


AIDE SOCIALE A L’ENFANCE (ASE)

Tous les comptes rendus d’appel du 119 (Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger) sont adressés à la Cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP 75), service chargé du recueil et du traitement des alertes données sur des situations d’enfants en danger.


NOTA : certains signalements sont sujets à caution comme « Difficultés scolaires (absentéisme important, désinvestissement, échec) » et font l’objet du rapport du Défenseur des droits


Pour en savoir plus


AMENAGEMENT DES RYTHMES SCOLAIRES (ARE)

La réforme des rythmes scolaires de 2013 vise à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Des ateliers ludo-éducatifs sont proposés aux élèves parisiens tous les mardis et vendredi de 15h à 16h30. Aujourd’hui dans le langage usuel ce temps d’atelier est appelé : l’ARE.


L’ARE doit encore est amélioré, notamment à l’école maternelle. La FCPE Paris, en lien avec les conseils locaux, est force de propositions pour que ce temps soit vraiment profitable à tous les enfants. Parmi les points défendus : la formation des intervenants, la gratuité du dispositif, la diversité et la qualité des ateliers proposés, la mise en cohérence du projet d’école avec les thématiques des ateliers…


ANIMATEUR

Les personnels d’animation, obligatoirement titulaires du BAFA sont recrutés par  la Ville de Paris (DASCO). Ils interviennent dans les écoles maternelles et élémentaire en dehors des heures d’enseignement lors de la pause du midi, des études surveillées et goûters le soir après l’école…  ainsi que dans les centres de loisirs (mercredi et  vacances scolaires). Le supérieur hiérarchique est le REV (Responsable Educatif Ville). Consultez le site de la DASCO.


Des rendez-vous réguliers avec la DASCO permettent à la FCPE Paris de remonter les difficultés rencontrées par les parents et de faire des propositions pour améliorer le fonctionnement des goûters, de l’ARE…


ARCHITECTURE SCOLAIRE

C’est l’art de concevoir les espaces d’apprentissage et lieux de socialisation des établissements scolaires. Depuis les lois de décentralisation en 1982, la construction et l’entretien des établissements scolaires sont sous la responsabilité des collectivités territoriales : communes pour les écoles primaires, départements pour les collèges, régions pour les lycées. Paris qui est à la fois ville et département gère les écoles et les collèges. Pour en savoir + sur cette thématique.


ASH


Voir Handicap


ASSISTANT D’EDUCATION (AED) & ASSISTANT PEDAGOGIQUE (AP)


L’assistant d’éducation est un agent public non titulaire, recruté soit en tant qu’ AED (assistant d’éducation), soit en tant qu’assistant pédagogique (AP).


Ils sont recrutés pour exercer dans les écoles, collèges et lycées sur des fonctions d’assistance à l’équipe pédagogique telles que : l’encadrement et la surveillance des élèves, l’aide à l’accueil et à l’intégration des élèves handicapés, l’aide à l’utilisation des nouvelles technologies, la participation à toute activité éducative, sportive, sociale ou culturelle, l’encadrement des sorties scolaires, l’aide à l’étude…


Les Assistants Pédagogiques ont par ailleurs pour mission un appui aux personnels enseignants pour le soutien et l’accompagnement pédagogiques.


ASSURANCE SCOLAIRE


Voir MAE


ASTORG


Désigne le siège de la FCPE Paris qui se situe 14 rue d’Astorg, 75008 Paris. C’est là que sont organisées la plupart des réunions et formations proposées aux adhérents tout au long de l’année. Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h, un accueil téléphonique y est assuré.


ATELIER BLEU   


Proposés à l’école élémentaire, les ateliers bleus proposent des activités culturelles, scientifiques ou sportives après l’école. Ils sont une alternative aux études surveillées. Les ateliers bleus se déroulent sur 30 séances annuelles, le soir après la classe, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, hors vacances scolaires de 16h30 à 18h. Les activités sont organisées par groupes de 12 à 15 enfants pour les ateliers bleus culturels et de 12 à 20 enfants pour les ateliers bleus sportifs. L’objectif de ces ateliers est de permettre aux enfants de découvrir des disciplines qu’ils n’ont pas l’occasion de pratiquer régulièrement dans le cadre scolaire. Pour en savoir + sur les ateliers bleus


ATSEM


Agent spécialisé des écoles maternelles en charge de l’hygiène des enfants et de la préparation du matériel. Ils sont aussi responsables de l’entretien des locaux. En maternelle, toute classe doit bénéficier des services d’un ASEM. Ils sont rattachés à l’équipe pédagogique et chaque matin, ils assistent les enseignants pour l’accueil des enfants : ils leur apportent une aide précieuse dans l’accomplissement de nombreuses tâches matérielles. A Paris, les ATSEMS peuvent intervenir sur le temps de l’ARE et mener des ateliers.


AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE


Aide à la vie quotidienne dans l’établissement, l’auxiliaire de vie scolaire (AVS) intervient pour permettre à l’élève en situation de handicap d’accomplir des gestes qu’il ne peut faire seul, travaille en collaboration avec l’enseignant, facilite le contact entre l’élève et ses camarades de classe, tout en veillant à l’encourager dans ses progrès en autonomie. Pour en savoir plus sur la scolarisation des enfants en situation de handicap


B : B2i, Base élèves, Bi-langues de continuité, Blocus…


B2I (BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET)


Le B2i atteste le niveau de maîtrise des outils multimédias et d’internet des élèves. Il comporte trois niveaux : école, collège et lycée. Il existe aussi une attestation pour les adultes.


Le B2i évalue les compétences des élèves dans plusieurs domaines : travailler dans un environnement numérique en évolution ;  être responsable ;  produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques ;  organiser la recherche d’informations ; communiquer, travailler en réseau et collaborer. Pour en savoir plus sur le B2i


Voir aussi : Education aux médias et Numérique


BASE ELEVES


L’application informatique « Base élèves premier degré » permet la gestion administrative et pédagogique des élèves de la maternelle au CM2 dans les écoles publiques ou privées. Cette base est expérimentée depuis 2005 en lien avec la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et est en cours de généralisation en 2009 selon le contenu fixé par l’arrêté ministériel du 20 octobre 2008. Pour en savoir plus


BEPC


Voir Diplôme National du Brevet (DNB)


BI-LANGUES DE CONTINUITE


Dispositif consistant à permettre de continuer l’apprentissage en 6ème d’une langue commencée à l’école élémentaire si celle-ci  est proposée en LV2 au collège de secteur.


BLOCUS


Désigne l’action des lycéens visant à bloquer l’entrée de leur établissement pour protester contre une réforme, une mesure…


Si la FCPE Paris n’a pas à se prononcer sur l’opportunité des blocus, elle recommande aux parents d’élèves d’être présents devant l’établissement le matin, dès la première heure de cours, pour faire preuve de vigilance et concourir avec le chef d’établissement à la mise en place de procédures permettant le dialogue et l’expression des lycéens. Parce que la citoyenneté s’apprend aussi au lycée, elle encourage Les établissements scolaires à faire respecter les droits d’expression et de réunion des lycéens notamment en permettant la tenue des assemblées générales et en encourageant les conseils de vie lycéenne.


BLOC DE MOYENS PROVISOIRES (BMP)


Désigne un complétement de dotation (voir DHG) accordé à un établissement de manière provisoire pour une année scolaire et qui ne peut être transformées en poste de titulaire. En général, un bloc de moyen provisoire ne correspond pas à un poste complet (15 ou 18h), mais plutôt à 6h ou 12h.


Tous les ans, la FCPE Paris organise une formation avec des responsables de l’académie autour des moyens permettant de mieux comprendre les enjeux de la DHG. Pour en savoir plus, se reporter à la rubrique Formations


BOEN (Bulletin Officiel de l’Education Nationale)


Tous les jeudis, le BO ou BOEN publie les décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l’objet de textes réglementaires publiés dans des B.O. spéciaux. Pour s’abonner au BOEN et autres revues de l’Education Nationale


C : Cantine, Conseil de classe, Commission éducative...


CAISSE DES ECOLES


Il existe à Paris vingt caisses des écoles, une par arrondissement, qui assurent la gestion de la restauration scolaire. Elles ont pour principales activités l’élaboration des menus, la production des repas et leur distribution dans les établissements scolaires publics. Elles peuvent aussi organiser des séjours de vacances pour les enfants de leur arrondissement. Ce sont aujourd’hui des établissements publics locaux. Elles sont présidées chacune par le Maire d’arrondissement et administrées par un comité de gestion composé de représentants de l’arrondissement et de membres élus ou de droit. Elles recrutent le personnel de restauration des écoles. En plus de la restauration du 1er degré (écoles maternelles et élémentaires), elles sont également chargées de la restauration de certains collèges départementaux et de quelques lycées municipaux.  Les caisses des écoles fournissent par ailleurs les repas pour les centres de loisirs le mercredi et pendant les vacances scolaires. Pour contacter la caisse des écoles de votre arrondissement


Des représentants de la FCPE siègent à la caisse des écoles et participent ainsi à leur gestion et aux choix qui y sont fait. La réforme de la restauration scolaire initiée en 2016 a pour objectif de regrouper les 20 caisses des écoles en un établissement public unique. Plus d’informations : voir dossier Restauration dans la rubrique « Actions et mobilisations ».


CANTINE


Voir Caisse des écoles


CDAPH 


La FCPE Paris siège à la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) pour valider l’attribution des aides et des prestations proposés par l’équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).


CDEN (CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’ÉDUCATION NATIONALE)


Cette instance départementale réunit des représentants des collectivités territoriales, des personnels des établissements d’enseignement et de formation, des usagers (parents d’élèves, associations, etc.). Il peut être consulté sur toute question relative à l’organisation et au fonctionnement du service public d’enseignement dans le département (sectorisation, remplacements…).


Pour en savoir plus sur le CDEN et les instances.


Les réunions du CDEN sont des temps forts de la vie de la FCPE. Lors de ces réunions, la FCPE Paris porte les revendications de l’ensemble des conseils locaux. Afin que cette communication soit aussi fidèle que possible, il est important que les conseils locaux fassent remonter leurs besoins ou leurs difficultés.


CHAM (classe)


Les classes à horaires aménagés musicales (CHAM)  regroupent des élèves qui suivent pendant le temps scolaire un enseignement spécialisé d’éducation musicale et instrumental en conservatoire. Ces classes permettent aux élèves d’approfondir leurs connaissances musicales tout en poursuivant une scolarité normale. L’admission se fait sur dossier des résultats scolaires antérieurs et acceptation par le conservatoire après évaluation du niveau de l’élève en éducation musicale et en instrument.


À l’issue du collège, cet enseignement peut se poursuivre dans les lycées où sont organisées des sections à horaires aménagés musique conduisant au Baccalauréat techniques de la musique et de la danse (TMD) ou encore dans des lycées proposant des classes dites « mi-temps » permettant aux lycéens musiciens ou sportifs présentant une pratique importante, de poursuivre leurs études dans une filière générale (scientifique ou littéraire) sans pour autant délaisser leurs pratiques musicales/sportives.


Pour en savoir plus sur les classes CHAM à Paris


La FCPE participe à la commission d’affectation en classe CHAM


CDPE (Conseil Départemental des Parents d’Eléves)


Le CDPE-Paris (ou FCPE-Paris ou FCPE 75) est constitué de l’ensemble des conseils locaux FCPE. Il est affilié à la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE). Il est administré par vingt-quatre administrateurs (élus par tiers en congrès) qui élisent un bureau pour un an.


Pour en savoir plus sur la FCPE 75


CIDJ (Conseil Information et de Documentation Jeunesse)


Autour de l’orientation et des métiers, le CIDJ propose des informations pratiques, des adresses utiles, des entretiens personnalisés, des ateliers thématiques, des conférences….


Pour en savoir plus : www.cidj.com


COMITE D’ÉDUCATION A LA SANTÉ ET A LA CITOYENNETÉ (CESC)


 Cette instance de réflexion, d’observation et de proposition des établissements du second degré conçoit, met en œuvre et évalue le projet éducatif en matière d’éducation à la citoyenneté et à la santé et de prévention de la violence. Le CESC est présidé par le chef d’établissement et comprend, les personnels d’éducation, sociaux et de santé de l’établissement, des représentants des personnels enseignants, des parents et des élèves désignés par le chef d’établissement sur proposition des membres du conseil d’administration, les représentants de la commune et de la collectivité de rattachement.


Pour en savoir plus sur les missions du CESC


Comme dans toutes les autres instances, des parents élus FCPE siègent au CESC. Leur implication est essentielle pour permettre aux questions de santé et de citoyenneté d’occuper une vraie place dans le projet de l’établissement scolaire.


CLIS


Voir Inclusion


COMMISSION D’APPEL


Dans le second degré, cette instance est chargée d’examiner les recours de familles opposées à des propositions de redoublement ou d’orientation du conseil de classe en fin de 3e ou en fin de 2de, et vous êtes en désaccord avec la décision d’orientation du chef d’établissement et du conseil de classe. Les parents disposent de 3 jours pour demander à passer en appel. Mais attention, la procédure doit être suivie rigoureusement. Les commissions se réunissent dans différents établissements parisiens et traitent les dossiers d’autres établissements.


La FCPE dispose de sièges et désigne des représentants aux commissions d’appel. Leurs coordonnées doivent être affichées dans les établissements concernés afin que les parents qui font appel puissent les contacter pour exposer leur cas avant la commission. La FCPE-Paris assure chaque année une formation pour les parents délégués : se reporter à la rubrique « Formations »


COMMISSION ÉDUCATIVE


Dans un collège ou dans un lycée, la commission éducative a pour mission d’examiner la situation d’un élève dont le comportement est inadapté aux règles de vie de l’établissement scolaire. Elle recherche avant tout à y apporter une réponse éducative personnalisée.


Pour en savoir plus sur la commission éducative et les procédures disciplinaires


Des représentants de parents d’élèves sont généralement présents lors des commissions éducatives. Il est donc important que les parents des élèves convoqués à une commission éducative se rapprochent de leurs représentants FCPE le plus tôt possible.


COMMISSION PERMANENTE


La commission permanente, émanation du conseil d’administration, a pour mission principale d’instruire les questions qui seront soumises à l’examen de l’organe délibérant de l’établissement. Son rôle a été renforcé en 2005, puisqu’elle peut désormais également se voir déléguer des attributions par le conseil d’administration. Elle est obligatoirement saisie des questions touchant à l’autonomie pédagogique et éducative de l’établissement. Comme au conseil d’administration, des représentants de parents élus siègent à la commission permanente.


COMMISSION THÉMATIQUE FCPE


Désigne les groupes de travail proposés par la FCPE Paris et rassemblant tous les adhérents intéressés par une thématique (ASH, numérique, restauration…). Les commissions thématiques se constituent en fonction de l’actualité. Le résultat de leur travail est communiqué aux adhérents sur le site Internet, dans le rapport d’activité, à travers les motions présentées au congrès.


Pour en savoir plus sur le travail des commissions thématiques, les motions


La FCPE Paris est un collectif de parents d’élèves investis par des valeurs communes.  Les revendications qu’elle porte émanent de l’ensemble des conseils locaux. Les groupes de travail thématiques sont la garantie que le débat démocratique est bien respecté.


COMMUNICATION


Tous les outils pour communiquer (logos, fonds d’affiche, dépliants, bulletins d’adhésion…) sont accessibles dans la rubrique « Outils et formations » du site.


Les communiqués de presse constituent des supports d’argumentation pour défendre les positions de la FCPE.


COMMUNIQUES DE PRESSE


Les communiqués de presse permettent de connaître les positions de la FCPE Paris sur l’actualité. Destinés aux journalistes, ils apportent aux conseils locaux des argumentaires pour communiquer auprès des parents et de la communauté éducative. Accéder aux communiqués de presse.


CONGRES FCPE


Le congrès départemental de la FCPE se réunit une fois par an pour renouveler les membres de son conseil d’administration, voter le rapport d’activité et le rapport financier, débattre et voter les positions (motions) pour l’année suivante. Tous les conseils locaux sont invités à participer au congrès.


Pour en savoir plus sur le congrès départemental


CONSEIL D’ADMINISTRATION COLLÈGE ET LYCÉE (CA)


Au collège et au lycée, le conseil d’administration réunit les enseignants, les parents, les élèves, les personnels administratif, techniciens et ouvriers spécialisés, les représentants du Département ou de la Région. Toutes les décisions concernant l’établissement y sont votées et les parents, comme les autres représentants, peuvent y défendre leurs positions et émettre des propositions. C’est notamment au Conseil d’administration qu’est votée la Dotation Horaire Globale (DHG) qui répartit les moyens de l’établissement entre les disciplines.


La présence au CA de parents élus FCPE est naturellement très importante pour y faire entendre nos positions et défendre nos valeurs. Afin d’aider les parents dans leur mission de représentants au CA, la FCPE Paris propose chaque année différentes formations 



CONSEIL DE CLASSE

Au collège et au lycée, le conseil de classe se réunit au moins trois fois par an, sous la présidence du chef d’établissement ou de son représentant. Y sont présents :  les enseignants de la classe,  les deux délégués des parents d’élèves de la classe, les deux délégués d’élèves de la classe, le conseiller principal d’éducation, le conseiller d’orientation… D’autres personnels peuvent y assister comme le médecin de santé scolaire, l’assistant(e) social(e), l’infirmier ou l’infirmière…. Le conseil de classe permet d’échanger sur le climat général de la classe et d’étudier les situations scolaires de chaque enfant.


Cette instance  est très importante et il est indispensable que des parents élus FCPE soient présents à chaque conseil de classe pour défendre les positions et valeurs de la FCPE et surtout faire le lien avec tous les parents de la classe, intervenir si cela s’avère nécessaire…


CONSEIL DE DISCIPLINE

Désigne l’instance  des collèges et des lycées qui prononce une sanction disciplinaire à l’encontre d’un élève qui a commis une faute. La sanction doit obligatoirement être prévue dans le règlement intérieur de l’établissement. Le conseil de discipline est automatiquement saisi si un membre du personnel est victime de violences physiques. Le conseil compétent est celui de l’établissement où l’élève est inscrit. Quand les faits sont trop graves, c’est le conseil de discipline départemental qui doit être saisi.


Pour en savoir plus sur le conseil de discipline et les procédures disciplinaires


Des représentants de parents d’élèves sont présents lors du conseil de discipline. Il est donc important que les parents des élèves convoqués à un conseil de discipline se rapprochent de leurs représentants FCPE le plus tôt possible.


CONSEIL D’ÉCOLE

Le conseil d’école est l’instance des écoles maternelles et élémentaire qui prend les grandes décisions dans la vie de l’école, notamment le vote du règlement intérieur de l’école et l’organisation de la semaine scolaire.  Il est composé du-de directeur-trice, des enseignants, des représentants élus des parents d’élèves,  d’un représentant du maire d’arrondissement, du maire de Paris, d’un DDEN (délégué départemental de l’éducation nationale), du médecin scolaire. Peuvent y participer, les ATSEM, les animateurs… Il se réunit au moins une fois par trimestre. Les décisions qui s’y prennent ont une grande portée vis à vis de l’éducation nationale et de la Ville de Paris. Pour en savoir plus sur le conseil d’école


Même si les parents n’ont qu’un  rôle consultatif lors du conseil d’école, il est indispensable qu’ils soient présents pour donner leur avis sur les décisions prises et intervenir lorsque cela s’avère nécessaire. En général, les parents élus diffuse un compte-rendu du conseil d’école à tous les parents qui reprend les positions défendues par les représentants FCPE.


CONSEIL LOCAL FCPE

Le conseil local est la structure de base de notre fédération (FCPE = Fédération des Conseils de Parents d’Élèves) car c’est à son niveau que se font les adhésions. Deux statuts sont possibles : soit il est en section locale, c’est la forme la plus simple. Il n’a pas de personnalité juridique propre, mais il est une émanation du conseil départemental. Soit il choisit d’être autonome, il est alors constitué en association régie par la loi de 1901, affiliée au conseil départemental.Chaque conseil local convoque, au minimum une fois par an, une assemblée générale au cours de laquelle il élit un bureau composé d’au moins un président, un secrétaire et un trésorier.

Pour en savoir plus sur l’organisation de la FCPE et le rôle des conseils locaux


CONSEILLERS TECHNIQUES DU RECTEUR & CHARGES DE MISSION


Les conseillers techniques du recteur de l’académie de Paris sont chargés, en liaison avec les services, de conseiller le recteur, le directeur et le vice-­chancelier pour la traduction académique de la politique ministérielle. Toutes les thématiques sont concernées : la santé, le décrochage scolaire, le numérique, le handicap…


Pour connaître la liste des conseillers du recteur et chargés de mission de l’académie de Paris.


COOPÉRATIVE SCOLAIRE


La coopérative scolaire est un regroupement d’adultes et d’élèves. Ils décident de créer un projet éducatif en s’inspirant de la pratique de la vie associative et coopérative.


Gérée par les élèves avec l’aide des enseignants, elle vise à développer l’esprit de solidarité entre les élèves et à améliorer le cadre scolaire et les conditions de travail et de vie des élèves dans l’école.La coopérative scolaire  finance des activités communes : sorties, abonnements, etc.


Les coopératives scolaires ne doivent pas se substituer aux communes et ne peuvent servir à financer ni des matériels lourds, ni l’entretien ni le fonctionnement de l’école.La participation des familles à la coopérative est facultative.Une coopérative scolaire peut être affiliée à la section départementale de l’office central de coopération à l’école (O.C.C.E.) ou être constituée en association autonome.




La gestion des coopératives scolaires est bien souvent utilisée a contrario des principes édictés par ses statuts. Les parents doivent donc être vigilants sur la liberté de cotisation. En cas de problème, il faut contacter le conseil local FCPE et  l’inspecteur de circonscription.


COTISATION

Voir Adhésion



CTP (Comité technique paritaire)

Instance de préparation du CDEN (Conseil départemental de l’Éducation nationale). Les parents d’élèves n’y sont pas représentés. 


CVL (Conseil des délégués de la Vie Lycéenne)

Instance d’établissement qui offre aux élèves des lycées la possibilité de mieux se faire entendre et de mieux comprendre le lycée. Le CVL a pour but de créer un type de relations plus matures entre les élèves et la communauté éducative de l’établissement. L’instance est consultative et paritaire, composée de dix élèves et dix adultes. Elle doit être convoquée préalablement à chaque conseil d’administration.


Pour en savoir plus sur le CVL 


CYCLE D’ENSEIGNEMENT

La scolarité de l’école maternelle à la fin du collège est organisée en quatre cycles pédagogiques :



  • le cycle 1, cycle des apprentissages premiers, en petite section, moyenne section et grande section d’école maternelle

  • le cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux, en CP, CE1, CE2

  • le cycle 3, cycle de consolidation est à cheval sur l’école élémentaire et le collège : CM1, CM2, 6e

  • le cycle 4, cycle des approfondissements, en 5e, 4e, 3e


Les objectifs d’apprentissage, les horaires et les programmes d’enseignement sont fixés pour chaque cycle.


Pour en savoir + sur les cycles à l’école primaire


Pour en savoir + sur les cycles au collège


D : Dasco, DASES, DDEN...


DASCO (Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris)


Conformément aux compétences dévolues à la commune et au département, la Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris (DASCO) a pour mission d’accueillir dans les meilleures conditions les élèves des écoles primaires et collèges de la capitale. Elle est en charge notamment de la construction, sécurité et maintenance des établissements scolaires, du recrutement du personnel de la ville de Paris (ATSEM, gardiens, personnels d’animation…), des fournitures scolaires…


Des rendez-vous réguliers entre la FCPE Paris et la DASCO permettent de faire remonter les difficultés rencontrées par les parents dans les établissements, d’émettre des propositions d’amélioration, de défendre nos positions.


DASES (Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé)


La DASES exerce l’ensemble des compétences départementales et certaines compétences municipales dans le domaine social, médico-social et de santé. Elle intervient sur un vaste domaine : autonomie, protection de l’enfance, santé publique, solidarité, insertion et lutte contre les exclusions.


DDEN (Délégué Départemental de l’Education Nationale)

Le DDEN, désigné par le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, après avis du Conseil Départemental de l’Education Nationale, est un acteur de l’Ecole de la République. Il est chargé par la Loi d’une mission d’inspection et son domaine de compétence est fixé réglementairement. Le DDEN veille au confort matériel et intellectuel des enfants et à ce titre, signale dans ses rapports destinés aux autorités publiques compétentes, ce qui lui paraît néfaste à l’accueil et à l’éducation des élèves.


Pour en savoir + sur les missions du DDEN


Le DDEN a généralement l’oreille attentive aux revendications du conseil local FCPE. Ses missions auprès de l’Ecole publique rejoignent en effet celles de la FCPE. L’organisation des DDEN sur le territoire est fédérale. Comme les administrateurs FCPE, les DDEN siegent aussi au CDEN


DEFENSEUR DES DROITS DE L’ENFANT


Le Défenseur des droits est né de la réunion de quatre institutions : le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants, la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) et la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).


Pour en savoir + sur ses missions


DEPARTEMENT DE PARIS


Propriétaire des locaux, le Département de Paris est chargé de l’entretien et de la gestion des bâtiments des collèges. Le personnel politique du Département de Paris est le même que celui de la Ville de Paris.


DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire)


La direction générale de l’enseignement scolaire élabore la politique éducative et pédagogique et assure la mise en œuvre des programmes d’enseignement des écoles, des collèges, des lycées et des lycées professionnels.


Pour en savoir + sur la DGESCO


DGH/DHG (Dotation Globale Horaire)


C’est le  » budget  » d’un établissement du second degré exprimé en heures d’enseignement. Chaque académie reçoit une DGH de l’Éducation nationale pour l’ensemble des lycées et collèges de sa circonscription. Chaque académie répartit ensuite ce sous-ensemble entre tous les établissements du second degré. Le conseil d’administration d’un collège ou d’un lycée aura enfin à se prononcer, non sur l’attribution, mais sur la répartition interne à l’établissement que lui proposera le principal ou le proviseur.


Afin d’aider les parents élus à comprendre les enjeux de la DHG et les documents associés, la FCPE Paris propose chaque année une formation animée par des représentants de l’académie.


DROITS DES PARENTS


Les droits des parents d’élèves sont reconnus à travers : un droit d’information sur le suivi de la scolarité et du comportement scolaire de leurs enfants, un droit de réunion s’exerçant dans le cadre de réunions collectives ou de rencontres individuelles, un droit de participation par leurs représentants, membres ou non d’une association, élus ou désignés pour siéger dans les instances des écoles et des établissements scolaires. Consulter la rubrique »Droits des parents »


Faire valoir le droit des parents à l’école est un enjeu quotidien des représentants de la  FCPE à tous les échelons de responsabilité : établissement (conseil local), arrondissement (union locale), départemental (CDPE ou FCPE Paris).


DIRECTEUR D’ÉCOLE


Particularité parisienne, le-la directeur-trice d’école est, le plus souvent, déchargé-e d’enseignement. Il-elle assure la coordination entre les enseignants et anime l’équipe pédagogique. Gestionnaire de l’école, il-elle est l’interlocuteur-trice de la municipalité et des parents d’élèves. Il-elle s’investit dans le projet d’école et favorise le travail en équipe. Il-elle est présent-e aux entrées et sorties d’école, se montre disponible aux parents et sensible aux difficultés exposées. Il-elle n’est pas le-la supérieur-e hiérarchique des autres enseignant-e-s de l’école. Il-elle est sous la responsabilité de l’IEN de circonscription auquel il conviendra parfois mieux de s’adresser.


Pour les parents d’élèves, le-la directeur-trice d’école est l’interlocuteur-trice privilégié-e pour toutes les questions relatives à l’organisation de l’école, la communication avec l’équipe pédagogique, la mise en place de réunions avec les parents… En cas de difficultés pour faire valoir les droits des associations de parents d’élèves, il convient de s’adresser à l’inspecteur-trice de circonscription.


DISPOSITIF RELAIS


Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège, éventuellement de lycée, entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire qui peut se traduire par des manquements graves et répétés au règlement intérieur, un absentéisme chronique non justifié, une démotivation profonde dans les apprentissages, voire une déscolarisation. Ces dispositifs visent 3 objectifs principaux : aider l’élève à se réinvestir dans les apprentissages, réinsérer l’élève dans un parcours de formation générale,  technologique ou professionnelle, favoriser l’acquisition du socle commun de connaissances  et de compétences, dont les compétences civique.


Pour en savoir + sur les dispositifs relais


DISTRICT DE RÉSIDENCE


Pour l’affectation au lycée, la sectorisation est élargie à la notion de « district de résidence ». L’académie de Paris est divisée en quatre grands districts : Nord, Sud, Est, Ouest regroupant chacun plusieurs arrondissements. Les élèves sont affectés dans un lycée relevant de leur district de résidence.


Retrouvez les correspondants Unions locales FCPE de chaque district


DNB (Diplôme National du Brevet)


 Le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et trois épreuves écrites à la fin de la troisième.


Pour en savoir + sur le DNB


E : Election, ENT, ESPE...



ELECTIONS PARENTS D’ELEVES


Organisées au mois d’octobre, les élections des parents d’élèves permettent d’élire les représentants des parents qui siègeront dans les différentes instances de l’établissement : conseil d’école dans le premier degré, conseil d’administration, commission permanente, conseil de la vie lycéenne, etc. dans le second degré. Seuls les parents élus lors des élections ont la possibilité de communiquer avec les parents et d’organiser des réunions, d’être présents dans les différentes instances…


Pour en savoir + sur les élections


Temps fort de l’année scolaire, les élections des parents d’élèves mobilisent beaucoup la FCPE. Plus la représentation dans les instances est importante et plus les parents ont la chance de faire entendre leurs revendications. Même si le Ministère souligne le rôle essentiel des associations de parents d’élèves dans la vie de l’établissement, dans bien des cas, ce rôle est réduit à « peau de chagrin ». Il est donc important que les parents connaissent bien leurs droits pour les faire valoir avec conviction. Pour les y aider, des formations sont organisées tout au long de l’année par la FCPE Paris.


ENT (Espace numérique de travail




Un espace numérique de travail est un ensemble intégré de services numériques, choisi, organisé et mis à disposition de la communauté éducative par l’établissement scolaire. Les parents peuvent y consulter le cahier de texte de la classe et de l’élève, les notes, des informations concernant les sorties scolaires et la vie de l’établissement. Dans certains cas, l’ENT permet de communiquer directement avec les enseignants et l’équipe éducative. Pour en savoir + 


La FCPE revendique le développement et la mise en ligne de contenus dans les espaces numériques de travail qui facilite le suivi de la scolarité de l’enfant et peut permettre de remédier à certaines absences. Même si de plus en plus d’enseignants renseignent les ENT, il reste beaucoup à faire, notamment au lycée.


ESPE (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation)


Etablissements publics intégrés aux universités qui mettent en œuvre la formation des enseignants du primaire et du secondaire. Elles ont été créées par loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et formellement mis en place le 1er septembre 2013, succédant ainsi aux instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Pour en savoir +


Pour la FCPE, la formation des enseignants est un enjeu majeur pour réussir la refondation de l’école. Au-delà des contenus disciplinaires, cette formation doit permettre d’acquérir les méthodes pour apprendre à individualiser les parcours de formation, utiliser le numérique, développer les apprentissages collaboratifs… En formation initiale (au sein des ESPE) ou en formation continue (pour les enseignants déjà en poste), la formation des enseignants soit être continue et soutenue.


ETUDES


A l’école élémentaire ; des études surveillées sont mises en place de 16h30 à 18h00, dans toutes les écoles élémentaires publiques de la Ville de Paris. Les élèves, réunis par groupe de 25 au maximum, y font leurs devoirs sous la surveillance d’enseignants et d’animateurs, titulaires du baccalauréat, recrutés par la Ville. Pour en savoir +


Les devoirs à la maison sous source d’inégalités entre les enfants que les parents sont plus ou moins capables d’aider. Pour pallier à ces inégalités, la FCPE revendique la présence d’enseignants pour encadrer les études de manière à ce que les élèves les plus en difficulté puissent bénéficier d’un véritable accompagnement dans la réalisation de leurs devoirs et l’apprentissage des leçons.


EVS (Emplois Vie Scolaire)


Ces personnels non enseignants peuvent assurer dans les écoles, les collèges et les lycées les fonctions suivantes : aide aux élèves handicapés ; assistance administrative, notamment aux directeurs d’école primaire ; aide à l’accueil, à la surveillance et à l’encadrement des élèves ; participation à l’encadrement des sorties scolaires ; aide à la documentation ; aide à l’animation des activités culturelles, artistiques ou sportives ; aide à l’utilisation des nouvelles technologies.


Leur statut est celui soit des contrats d’avenir (CA), soit des contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE). Ce sont donc des contrats de droit privé. Ces personnels sont recrutés directement par les chefs d’établissement. De par la différence de statut ce sont donc des emplois moins qualifiés que ceux des assistants d’éducation. Pour en savoir


La présence d’un EVS auprès de chaque enfant qui en a besoin est un minimum que la FCPE Paris revendique à de multiples occasions. Au-delà de la présence, la FCPE Paris revendique un personnel stable et formé pour que l’enfant puisse en tirer un réel bénéfice.

F : FCPE, FIH, FOLIOS...


FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves)


La Fédération est l’instance nationale des conseils de parents d’élèves. Elle regroupe 100 CDPE (conseils départementaux de parents d’élèves), lesquels regroupent les Conseils locaux de parents d’élèves (CL). Il existe également deux instances non statutaires : les UL (unions locales d’arrondissement – spécificité parisienne) et les CR (comités régionaux).


Pour en savoir +


FIH (Fcpe Info Hebdo)


Désigne la newsletter hebdomadaire adressée aux conseils locaux. Y sont mentionnés les rendez-vous importants, les dates des formations, les actions en cours… Les conseils locaux sont responsables de la diffusion du FIH aux adhérents. Un abonnement individuel au FIH est possible sur simple demande.


FOLIOS


Folios est une application dédiée aux différents parcours éducatifs : Parcours Avenir, Parcours d’Education Artistique et Culturelle, Parcours Citoyen, Parcours Santé mis en œuvre dans le cadre de la refondation de l’école. Ce portfolio numérique permet à l’élève de garder la trace de toutes les activités, expériences scolaires et extra-scolaires réalisées au cours de sa scolarité dans les différents parcours. Il s’agit d’une e-solution adaptée aux besoins de la classe ainsi qu’aux objectifs du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. La connexion peut se faire via l’ENT pour les établissements qui en sont dotés.


Pour en savoir +


FORMATIONS FCPE PARIS

Afin de permettre à chaque parent adhérent, chaque élu, d’assumer son rôle de représentant de la FCPE, la FCPE-Paris propose des formations permettant de découvrir, d’affiner ou de conforter sa connaissance des dispositions législatives nécessaires pour faire face à ses engagements associatifs dans les différentes instances de l’établissement et à acquérir les outils pour animer efficacement un conseil local.

Temps d’échanges entre les parents, ces formations ont lieu généralement en soirée au siège social du conseil départemental, 14, rue d’Astorg, Paris 8e.


Pour en savoir + sur les formations

G : GOUTER/GARDERIE


GOUTER/GARDERIE


En maternelle, entre 16 h 30 et jusqu’à 18 h 30, les enfants peuvent rester à l’école gratuitement. Les personnels sont le plus souvent des « surveillants », non des animateurs au sens précis de leur fonction (et salaire). Cependant dans les faits, ces surveillants animent. Le goûter est payant. A l’école élémentaire, cette pratique n’existe pas : le goûter/garderie est remplacé par l’étude surveillée sur cette même tranche horaire.

H : Handicap, H/E, HP...


HANDICAP


Voir inclusion scolaire


H/E (Heures d’enseignement par élève)


Le nombre d’heures d’enseignement par élève est rapport entre le nombre total des heures d’enseignement (à l’année) et le nombre total d’élèves des établissements publics. Cet indicateur reflète les différentes tailles de classes. Dans les régions qui comportent une proportion importante d’enseignement technique, où le nombre d’élèves par classe est plus faible, cet indicateur sera plus élevé.


HP (heures postes)


Heures qui dans la DHG ou DGH correspondent à des postes d’enseignants (à temps plein ou à temps partiel). Ces heures postes sont complétées pour atteindre le montant total de DHG par des BMP ou des heures supplémentaires (HSE ou HSA)


HSA (Heures supplémentaires à l’année)/HSE (Heures supplémentaires effectives)


Elles sont attribuées pour rémunérer les enseignants qui effectuent des heures supplémentaires tout au long de l’année scolaire (HSA) ou temporairement (HSE). Les HSE sont payées à l’unité pour un montant correspondant à 1/36 de HSA majoré de 15%.


I : INCLUSION, IEN...


INCLUSION SCOLAIRE/ECOLE INCLUSIVE


La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République, du 8 juillet 2013, consacre pour la première fois le principe d’inclusion scolaire. Elle comporte des dispositions concernant la formation des enseignants, la coopération entre l’éducation nationale et les établissements et services médico-sociaux et la formation aux outils numériques des élèves accueillis au sein des établissements et services médico- sociaux. Pour en savoir +


IEN (Inspecteur de l’Education Nationale)


Sous l’autorité de l’Inspecteur d’académie, directeur académique des services départementaux de l’Education Nationale chargé du premier degré (IA-DASEN), les Inspecteurs de l’Education Nationale (IEN) du premier degré, au sein de leur circonscription évaluent les enseignants et les écoles et s’assurent du respect des programmes et des acquis, des progrès des élèves. Ils conduisent également l’animation et la formation des maîtres et assurent l’administration de leur circonscription. Ils contribuent à la préparation de la carte scolaire, pilotent l’élaboration des projets d’école et en assurent le suivi, contribuent à la politique de communication et d’information en direction des élus locaux. Pour en savoir plus sur les IEN à Paris


Au sein des établissements du premier degré, l’inspecteur de circonscription est l’interlocuteur privilégié des parents d’élèves pour tous les problèmes concernant l’école de leur enfant. Le recours à cette personnalité est indispensable dans le cas où des problèmes de communication avec le directeur ou la directrice de l’école surviennent concernant l’application des textes en matière de droit des parents à l’école.


IUFM


Voir ESPE

L : LIAISONS LAIQUES, LOGO......


LIAISONS LAIQUES


Liaisons laïques est le journal FCPE de tous les adhérents parisiens : dossier thématique, entretien avec des personnalités du monde éducatif, reportages au sein des classes, témoignages d’adhérents, compte-rendu d’actions… Ce journal d’informations et de positions est édité sous format imprimé 4 fois par an. Il est également accessible sur le site de la FCPE Paris.


Consulter les anciens numéros, s’abonner 


LOGO FCPE


Affichons haut les couleurs de notre Fédération dans toutes nos actions de communication. Il est essentiel que les parents, enseignants, responsables éducatifs identifient facilement l’action de notre Fédération.


Accéder au kit communication

M : MAE, MALLETTE EDA...


MAE (Mutuelle Assurance Education)


La FCPE et la MAE partagent des valeurs communes : solidarité, entraide et égalité pour tous les élèves. C’est pourquoi, la FCPE recommande les assurances scolaires et extra-scolaires de la MAE. Accéder au site de la MAE


MALLETTE E.D.A


La mallette EDA (Evaluation Des fonctions cognitives et Apprentissages de l’enfant) permet au médecin scolaire d’évaluer les fonctions cognitives de l’enfant (fonctions verbales et non verbales) et ses apprentissages (lecture, orthographe, calcul). Véritable outil d’examen clinique dans les troubles des apprentissages, « EDA » permet de situer l’enfant par rapport aux normes de la population de référence sur chacune des dimensions observées. Pour en savoir + sur la mallette EDA


MASESH (Mission Académique pour la Scolarisation des Elèves en situation de handicap)


Grâce à ses professeurs ressources qui interviennent à la demande d’un membre de l’équipe éducative, de l’enseignant référent ou à la demande des parents, un élève en difficulté peut être aidé et accompagné via un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) ou un PAP (Plan d’Accompagnement Personnalisé).


Pour en savoir + sur la MASESH


MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées)


La loi du 11 février 2005 instaure le principe d’un « guichet unique » pour faciliter l’accès aux droits et prestations des personnes handicapées, via la commission. Pour en savoir + sur la MDPH de l’académie de Paris


MEDICAMENTS


Certains médicaments (HIV, diabète, asthme…) peuvent être administrés à l’école par des personnes désignées par les parents ou tuteurs légaux sous réserve de l’établissement d’un protocole de prise en charge. Pour en savoir +


MICRO-LYCEE


Un micro lycée s’adresse à des jeunes sortis du système scolaire entre 16 et 23 ans souhaitant revenir à l’école afin de préparer le baccalauréat L ou ES. Consulter le site du Micro-lycée de Paris


MOREA (Module de Re-préparation à l’Examen)


Destiné aux jeunes qui ont échoué plusieurs fois au baccalauréat, les MOREA permettent de le préparer à nouveau selon une pédagogie différente. Pour en savoir + sur les MOREA


MOTION FCPE


Colonne vertébrale de notre action et de nos engagements, les motions présentées par les conseils locaux et la FCPE 75 sont discutées et votées lors du congrès annuel. Les motions déterminent les lignes directrices qui guident les prises de position défendues tout au long de l’année scolaire dans les instances départementales de l’Education Nationale et de la Ville de Paris. Accéder aux motions


Tous les conseils locaux peuvent proposer des motions qui seront discutées et votées lors du congrès départemental de la FCPE

N : Numérique


NUMERIQUE


L’intégration du numérique à l’école est un enjeu éducatif important pour préparer les jeunes à la société de demain (insertion professionnelle, éducation aux médias, acquisition de nouvelles compétences…) Au-delà des questions d’équipement, le numérique interroge la pédagogie car il induit des changements de postures entre élèves et enseignants, permet de nouvelles modalités d’apprentissage plus individualisées, plus interactives, plus collaboratives, crée de nouveaux liens avec les parents. La formation des enseignants à ces outils et à ces pratiques est indispensable.


Pour en savoir + sur le Plan numérique à l’école


O : Ouyapascours...


]OUYAPASCOURS (site Internet)


Ce site Internet de la FCPE permet de signaler facilement et rapidement les enseignants absents de nos enfants. Une fois collectées et analysées, ces informations servent de base pour revendiquer postes et remplacements pérennes au sein de l’Education Nationale. Accéder au site


Chaque année, les professeurs non remplacés dans le 1er et 2nd degré font l’objet de nombreuses communications de la FCPE 75 lors du CDEN ou des rendez-vous avec le Rectorat. C’est pourquoi, il est indispensable que les parents fassent remonter leurs problèmes de remplacements par l’intermédiaire du site « Ouyapascours. »

P : PAI, PAP, Parcours avenir...


PAI (Projet d’Accueil Individualisé)


Un projet d’accueil individualisé (PAI) est mis en place lorsque la scolarité d’un élève, notamment en raison d’un trouble de santé invalidant (pathologies chroniques, intolérances alimentaires, allergies), nécessite un aménagement (suivi d’un traitement médical ou protocole en cas d’urgence). Hormis les aménagements prévus dans le cadre du PAI, la scolarité de l’élève se déroule dans les conditions ordinaires.


Pour en savoir plus sur les PAI et autres projets personnalisés


PAP (Plan d’Accompagnement Personnalisé)


Dispositif d’accompagnement pédagogique s’adressant aux élèves du premier comme du second degré qui connaissent des difficultés scolaires durables ayant pour origine un ou plusieurs troubles des apprentissages et pour lesquels des aménagements et adaptations de nature pédagogique sont nécessaires, afin qu’ils puissent poursuivre leur parcours scolaire dans les meilleures conditions, en référence aux objectifs du cycle. Les familles peuvent également saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) lorsque ces aménagements et adaptations pédagogiques ne suffisent pas à répondre aux besoins des élèves (orientation).


PARCOURS AVENIR


Le parcours Avenir est conçu pour permettre à chaque élève de la classe de 6ème à la classe de terminale de construire son parcours d’information d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel grâce à la réalisation d’un journal de bord sur l’application FOLIO sur l’E.N.T. avec l’ONISEP et le CIDJ.  Pour en savoir plus sur le Parcours avenir


Voir aussi FOLIOS


PERIMETRE SCOLAIRE


Désigne les artères rattachées à une école. Certains périmètres peuvent être communs à deux écoles, on parlera alors de secteur flottant. Leur détermination (sectorisation) est l’objet d’arrêtés pris par la Mairie de Paris, sur proposition des mairies d’arrondissement en concertation avec les IEN. Il convient de veiller à ce qu’une affectation hors secteur (pour cause de manque de place dans l’école du secteur) soit notifiée par une dérogation, au risque de se voir un jour prié  » d’un retour au secteur « , non désiré.


PERISCOLAIRE


Désigne toutes les activités hors heures d’enseignement (durant la pause méridienne, à partir de 16h30, le mercredi après-midi, les vacances scolaires…). Dépend de la Ville (DASCO).


PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté d’un établissement face aux risques majeurs)


Le dispositif du plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs (PPMS) a été créé par la circulaire n°2002-119 du 29 mai 2002. Il s’agit d’un plan, réalisé sous le pilotage du directeur d’école ou du chef d’établissement qui référence l’ensemble des risques auxquels un établissement scolaire peut être confronté, ainsi que les mesures de prévention ou moyens à mettre en œuvre en cas de réalisation d’un de ces risques. Il doit permettre d’assurer la sécurité des élèves et des personnels en attendant l’arrivée des secours ou la diffusion des directives à suivre. Au-delà de son aspect réglementaire, puisqu’il s’agit d’une obligation, cette démarche a également une dimension pédagogique en lien avec les programmes scolaires dans lesquels le thème des  » Risques Majeurs  » est présent à tous les niveaux. Ce plan est en particulier validé par un exercice annuel. Pour en savoir + sur le PPMS


PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation)


Le projet personnalisé de scolarisation de l’élève est élaboré à l’issue d’une évaluation de ses compétences et de ses besoins par l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation de la MDPH à partir des propositions de la famille, et des équipes pédagogique, éducative et thérapeutique. L’objectif des PPS et autres dispositifs d’inclusion des enfants en situation de handicap est d’aller vers une école sachant s’adapter aux besoins spécifiques. Pour en savoir +


PVP (Professeurs de la Ville de Paris)


Professeurs recrutés et rétribués par la Ville de Paris, ils prennent en charge les classes élémentaires pour l’éducation physique et sportive (EPS), la musique et les arts plastiques, pendant les heures scolaires. En cas d’absence, c’est l’enseignant de la classe qui doit assurer cet enseignement. Pour en savoir +


PROFESSEURS RESSOURCES INTER-DEGRES


Les professeurs ressources inter-degrés interviennent à la demande d’un membre de l’équipe éducative (enseignant, directeur, RASED AS, médecin scolaire, référent) ou à la demande des parents. Suite à l’observation de l’élève en classe, ils peuvent : proposer des pistes pédagogiques à l’enseignant, proposer une aide adaptée auprès de l’élève (régulière ou occasionnelle), participer à l’élaboration de la demande de PPS , informer et fournir une documentation sur l’aide à la scolarisation des enfants handicapés, si nécessaire, rechercher une orientation adaptée en lien avec le référent et la famille. Pour en savoir +


PROGRAMMES SCOLAIRES


Ils définissent les connaissances essentielles et les méthodes qui doivent être acquises au cours du cycle par les élèves. Ils constituent le cadre national au sein duquel les enseignants organisent leurs enseignements en prenant en compte les rythmes d’apprentissage de chaque élève.

Programmes du premier degré

Programmes du collège

Programmes du lycée



PROJET D’ETABLISSEMENT


Rendu obligatoire par la loi d’orientation du 10 juillet 1989, et réaffirmé par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 24 avril 2005, le projet d’établissement définit, au niveau de l’EPLE, les modalités particulières de mise en œuvre des orientations, des objectifs et des programmes nationaux, ainsi que du projet académique. Il exprime et fixe les choix pédagogiques et la politique éducative de l’établissement pour une durée comprise entre 3 et 5 ans. Il est élaboré par les différents partenaires, particulièrement au sein du conseil pédagogique et il est adopté par le conseil d’administration. Pour en savoir +


Il est important que les parents s’approprient le projet d’établissement grâce auquel se dévoilent les choix pédagogiques des équipes en charge des élèves. Document de référence pour la communauté éducative, les parents peuvent y renvoyer lorsque l’un des axes du projet n’est pas ou mal respecté.


R : RASED, REGLEMENT INTERIEUR, REMPLACEMENTS...


RASED (Réseau d’Aides Spécialisés aux Elèves en Difficulté)


Les enseignants spécialisés et les psychologues de l’éducation nationale des RASED dispensent des aides spécialisées aux élèves d’écoles maternelles et élémentaires en grande difficulté. Ces aides sont pédagogiques ou rééducatives. Leur travail spécifique, complémentaire de celui des enseignants dans les classes, permet d’apporter en équipe une meilleure réponse aux difficultés d’apprentissage et d’adaptation aux exigences scolaires qu’éprouvent certains élèves. Pour en savoir +


REGLEMENT INTERIEUR


Le règlement intérieur d’un établissement est le document qui définit l’ensemble des règles de vie de l’établissement et fixe les droits et les devoirs de chaque membre de la communauté. Il est voté ou amendé lors du premier conseil d’école ou conseil d’administration et doit être connu et compris des élèves et de leurs parents.


REMPLACEMENTS

Voir : Ouyapascours


REP et REP + (RESEAU D’EDUCATION PRIORITAIRE)


Suite aux dispositions de relance des ZEP, cette nouvelle structure fonctionne en réseau comprenant en principe, au centre, un collège ZEP et les différentes écoles maternelles et élémentaires satellitaires. Le nombre de REP à Paris est de 20, qui doivent s’engager sur un contrat de réussite propre, dont le conseil de REP (où siègent des représentants de parents d’élèves FCPE) est partie prenante. Accéder au portail de l’Education prioritaire de l’académie de Paris


RESF


Le Réseau éducation sans frontières, ou RESF, est un réseau composé de collectifs, de mouvements associatifs, de mouvements syndicaux, de soutiens politiques et de personnes issues de la société civile militant contre l’éloignement d’enfants étrangers scolarisés en France, causé par l’éloignement de leurs parents étrangers en situation irrégulière. La FCPE est membre de RESF depuis sa fondation. Pour en savoir +


RESTAURATION SCOLAIRE


Voir Caisse des écoles


RYTHMES SCOLAIRES


Voir ARE

S APAD, SECURITE...


SAPAD


Le Service d’assistance pédagogique à domicile doit être proposé, en vertu du droit à l’éducation, aux jeunes et aux adolescents qui ne peuvent, compte tenu de leur état de santé, être accueillis dans l’établissement scolaire où ils sont administrativement inscrits ou dans une structure assurant un suivi scolaire. Pour en savoir + sur le SAPAD de l’académie de Paris


SECTORISATION


Voir Affectation


SECURITE


Voir PPMS


SIGLES


Ils sont nombreux et parfois fort complexes. Une liste très copieuse sur le site du Ministère de l’Education Nationale


SITE INTERNET FCPE

Les conseils locaux et Unions locales ont la possibilité de créer un site Internet FCPE en utilisant la charte et les outils mis à leur disposition par la FCPE Paris. Pour en savoir +


SYNDICATS


Les principaux syndicats enseignants sont :


Pour le premier degré

UNSA Education

SNUIPP


Pour le second degré :

SNES

SGEN Education

FO


T : TICE, Troubles des apprentissages...


TICE


Voir Numérique


TROUBLES DES APPRENTISSAGES


Les principaux troubles des apprentissages sont la dyslexie (trouble spécifique de la lecture), la dyspraxie (trouble du développement moteur et de l’écriture), la dyscalculie (trouble des activités numériques), la dysphasie (trouble du langage oral) et les troubles de l’attention. Ces troubles sont durables, mais leur prise en charge permet d’améliorer et/ou de compenser les fonctions déficientes.


U : Ulis, Union locale...


ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire)


Les dispositifs de scolarisation des établissements scolaires destinés aux élèves en situation de handicap sont des dispositifs ouverts. Ils constituent une des modalités de mise en œuvre de l’accessibilité pédagogique.


Pour en savoir + sur les ULIS à Paris


UNION LOCALE (UL)


L’UL coordonne l’action des conseils locaux d’un ou de plusieurs arrondissements. Elle est composée des représentants des CPE (président ou correspondant) parmi lesquels elle élit un bureau. Elle se réunit périodiquement. Elle est un outil privilégié de contact et d’intervention auprès de la mairie, de la caisse des écoles, des circonscriptions académiques et de la circonscription des affaires scolaires. Point de rencontre de tous les conseils locaux des premier et second degrés de l’arrondissement, elle propose des actions et interventions communes. Ses responsables sont invités à des réunions (fréquence variable, au moins une par trimestre) organisées par le conseil départemental. C’est aussi un lieu d’échange, de partage d’expériences et de formation.


Contacter votre Union locale