PARENTS ET ENSEIGNANTS MOBILISES AUX COTES DES LYCEENS : LE MINISTRE DOIT ENTENDRE LES REVENDICATIONS