La lutte contre l’échec scolaire : les limites des dispositifs