La place d’un lycéen n’est pas en rétention mais à l’école