Les lycéens refusent d’être plus de 35 par classe