Union locale du 17eme et du 8eme arrondissement

Union Locale 8-17

Bienvenue sur le site de l’Union locale des 8ème et 17ème arrondissements de Paris.


Retrouvez-nous

Prochains rendez-vous des Unions locales
Pas d'évènements à venir pour cette union locale

Actualités de l'Union locale
  • Quelques conseils aux CL’s du premier degré pour bien communiquer

    26 juillet 2018

    Avant d’aborder la communication, il est important de bien se positionner dans la communauté scolaire dont vous faites partie. Vous êtes représentant de tous Parents d’élèves et accessoirement parents de vos enfants. Il est important dans votre relation avec les institutions de ne pas favoriser l’amalgame des rôles qui pourraient vous être reprochés et de nature à discréditer vos actions. Quand un litige vous concerne n’hésitez pas à vous faire assister par un autre représentant des parents d’élèves. Cela étant précisé, voici une liste de conseils qui pourront vous être utiles pour réussir la communication de votre CL. (suite…)

  • Courrier au Ministre de l’Education Nationale

    21 juin 2018

    A l’attention de Monsieur Jean-Michel BLANQUER

    Paris, le 20 juin 2018

    Monsieur le Ministre, Nous vous remercions de nous avoir fait l’honneur de commencer votre Tour de France « Ensemble pour l’école de la République » dans le 17ème arrondissement. L’hôtel IBIS Clichy-Batignolles est situé dans la partie orientale de l’arrondissement mais aussi dans la 3ème circonscription où la mixité sociale fait partie des préoccupations quotidiennes des parents d’élèves. Au cours de cette rencontre du 29 mai, nous n’avons pas pu nous exprimer. Nous sommes convenus avec Monsieur Stanislas GUERINI, notre député, de vous transmettre par écrit nos questions. Pour faciliter les questions nous avons choisi de les placer en face des promesses de campagne Vous trouvez donc ci-attaché les questions qui reflètent les demandes exprimées par les différentes associations de Parents d’Elèves. Si la mise en place d’AFFELNET et de PARCOURSUP nous inquiète, il nous parait prématuré de tirer des conclusions même si les premières remontées font apparaître des disfonctionnements. Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons plus de recul. Compte tenu du chantier titanesque de la réforme qui va s’inscrire au-delà du quinquennat nous suggérons la création d’un Conseil de sages sans étiquette politique qui sera chargé de suivre l’application et l’évaluation des réformes sur le long terme. Une plus grande transparence de la synthèse des résultats nationaux à chaque niveau permettrait d’apprécier concrètement les progrès. Nous restons à votre écoute et vous remercions pour l’intérêt que vous manifesterez pour nos questions. Dans l’attente de votre retour, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre très haute considération. Hakima ALAOUI Présidente UL 8-17  &Philippe NOURY Vice - Président UL 8-17 Administrateurs FCPE Paris

    C/c : Ilana CICUREL, Stanislas GUERINI et Présidents des Conseils de Parents d’élèves du 17ème arrondissement de Paris.   (suite…)

  • Un Tour de France qui démarre mal.

    13 juin 2018

    "Ensemble pour l'Ecole de la République"

    Ilana CICUREL ne nous est pas inconnue, puisqu'elle avait perdu d’une courte tête les dernières législatives dans la 4ème circonscription de Paris face à la Maire du 17ème Brigitte KUSTER.

    Ilana CICUREL, créatrice et conceptrice du Tour de France « Ensemble pour l'Ecole de la République », présente et analyse assez objectivement la situation de l’école publique. Selon la dernière enquête PISA, la France arriverait sur 52 pays à la dernière place à la question sur l’égalité des chances ce qui est inacceptable pour le pays dit des droits de l’homme. Pour mémoire la France est à la 30ème place sur le niveau d’éducation à la fin de l’école primaire. Cette série de réunions commence au cœur de la 3ème circonscription de Paris, à l’hôtel IBIS Clichy-Batignolles, son objectif est de favoriser le dialogue avec les acteurs locaux de notre école : institutionnels, enseignants, partenaires et parents d’élèves. Ilana CICUREL souligne que la réforme ne doit pas s’inscrire dans un programme à court terme ou à moyen terme mais sur le long terme puisque les résultats ne pourront pas être appréciés avant la fin du quinquennat.  Le problème étant largement débattu, c’est à Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale de présenter ses réformes.

    Le Tour de France commence mal puisque le Ministre s’est fait attendre avec  plus d'une heure de retard. Aux premiers rangs, on reconnaissait les figures habituelles de La République En Marche. Enfin le Ministre, tant attendu, commence par un brillant exposé n’apportant pas de nouveautés à ce que les médias avaient déjà partagé. La qualité d’expression le choix des mots et des citations sont remarquables et nous laissent admiratifs, bien que la stratégie soit confuse ou éludée. Pour mémoire le mot Stratégie vient du grec « Stratus » Armée et « Agien » conduire. En fait le ministre dispose d’une armée et ne nous explique pas comment il va la conduire à la victoire.

    Il aurait été certainement plus percutant de faire le bilan de cette première année avec les obstacles rencontrés et les réalisations. Ensuite il aurait été facile de présenter des objectifs au cours du quinquennat et dans quinze ou vingt ans en créant un Conseil des sages représentatif de toutes les tendances qui serait le garant du projet

    .

    Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale ; confirme qu’il allait diviser par deux les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP et REP+, mesure la plus importante prise en faveur de l’éducation prioritaire depuis la création des ZEP en 1981. Il prend pour exemple de réussite l’Ecole Élémentaire Bessières présentée par sa Directrice Madame Juliette BAYER qui valorise allègrement ses résultats alors que la réalité est bien autre. En fait cette école est évitée par beaucoup de parents, certains déménagent pour protéger leurs enfants après avoir fait de multiples demandes de dérogation systématiquement refusées. D’autres, qui ont plus de moyens, s’orientent vers le privé. La violence, le harcèlement et même les agressions sexuelles font partie du quotidien. La vérité est bien cachée alors que le déséquilibre en termes de mixité sociale est flagrant selon les habitants du quartier.  Il est urgent de donner plus de moyens et de l’attractivité à cette école mais on ne peut pas la déplacer puisqu’elle est essentiellement encadrée par des logements sociaux.

    Les promesses de campagnes du candidat Emmanuel MACRON étaient claires pourtant les réponses aux questions sont évasives, elles sont impossibles à poser compte tenu du retard du Ministre, de la longueur de son exposé et de ses rares réponses qui ne laissent pas de place pour le dialogue.  N’ayant pas pu nous exprimer, il nous a paru constructif de reprendre les objectifs qui avaient été exposés lors de la campagne présidentielle et de poser directement les questions par écrit.

    Initialement le Ministre avait décidé d’aborder la globalité de l’enseignement de la maternelle à l’enseignement supérieur et malheureusement il n’y avait plus de place pour échanger sur l’algorithme AFFELNET et sur PARCOURS SUP qui sont extrêmement préoccupants.  Ainsi beaucoup de personnes qui s’étaient mobilisées pour écouter le Ministre sont restées sur une mauvaise impression et n’ont pas pu s’exprimer.  Il semblerait que cette technique de débat « soi-disant » démocratique fasse école dans l’entourage du Président MACRON. On prend la parole et on ne la lâche pas si bien que les journalistes ou les intervenants ne peuvent pas s’exprimer jusqu’au moment où le gong sonne la fin du match.

    Pour essayer de terminer sur des aspects positifs :
    • Le Ministre s’explique sur le rythme scolaire en reconnaissant que selon la situation géographique la semaine de 4 jours à la place de 4 jours et demi est plus pertinente car liée aux distances de déplacement pour se rendre à l’école. En montagne ou à la campagne la semaine de 4 jours s’impose alors qu’à Paris la proximité permet de rester sur l’ancien système. La décision revient donc au Maire qui est souverain.
    • Les classes bi-langues, à partir de la sixième, ont été rétablies dès la rentrée scolaire 2017-2018.
    • Le dédoublement des classes situées en REP se met en place en fonction des contraintes techniques de chaque école.
    • Le Ministre a approuvé l’expérience de secteur multi-collège qui a été initiée non sans difficultés dans le 18ème L’expérience devrait être réitérée sur d’autres territoires mais sans préciser où ?
    • Enfin le Ministre de l’Education Nationale présentera chaque année des budgets régulièrement en hausse afin d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé.

    En conclusion, cette première étape de ce futur « Tour de France » parait mal réglée ou à revoir : horaires non respectés, manque de clarté dans l’exposé, stratégie confuse, moyens non chiffrés et surtout absence de planification sur le long terme.

    Le premier objectif pourrait être de remonter de 10 places dans le classement PISA tous les 3 ans afin de se retrouver sur le podium dans 9 ans.  Ainsi avant la fin du quinquennat nous serions au vingtième rang ce qui permettrait de mesurer les résultats de l’équipe en place.

    Disons que le Ministre ne donne pas le cap et nous embrouille dans un beau discours. Le danger c’est que finalement la recette a fait ses preuves en politique où il faut éviter d’être pragmatique. Le « vous comprenez… » annonce un discours fleuve qui ne veut rien dire inspiré de notre humoriste Pierre DAC.

  • Résultats Elections CDPE FCPE Paris 71me Congrès

    11 juin 2018

    (suite…)

  • Paris 17- séjours d’été 2018

    8 juin 2018

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2018/06/séjours-dété-2017.pdf"]

  • Paris 17 – Centres de loisir d’été 2018

    8 juin 2018

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2018/06/centres-de-loirs-été-2017.pdf"]

  • 31 mars 2018 Réunion d’information sur la Mixité Scolaire Mairie du 18ème

    5 avril 2018

    A l’initiative de Laurent Boulanger, Président de l’union locale FCPE du 18ème , une réunion d’information sur la mixité scolaire a pu être organisée samedi 31 mars sous les lambris de la Mairie d’arrondissement. L’impressionnante qualité des intervenants devait permettre de répondre aux questions que nous nous posons tous.

    (suite…)

  • Notre enquête  » Relations Parents-Ecole

    28 février 2018

    La relation " Parent-école"  faisant l'objet de beaucoup de commentaires dans la presse suite au rapport des députés  BERGE et DESCAMPS, nous souhaiterions avoir l'avis des représentants des parents d'élèves.

    Nous vous remercions de consacrer au maximum cinq minutes pour remplir ce questionnaire qui va nous permettre d’évaluer la situation en cours d'année dans chaque établissement et d'en tirer une conclusion globale.

    Pour répondre cliquer sur ce lien  

  • Revue de presse Rapport Bergé -Descamps

    11 février 2018

    Le rapport de  Mesdames Aurore Bergé (LREM) et Béatrice Descamps (UDI) étant controversé sur les réseaux sociaux, nous avons choisi de le diffuser dans son intégralité et de vous présenter une première revue de presse non exhaustive qui vous permettra d’apprécier à chaud les différents points de vue. (suite…)

  • Rapport Bergé – Descamps

    11 février 2018

    A l’Assemblée Nationale, le mercredi 31 janvier 2018, dans le cadre de la commission des Affaires Culturelles et de l’Education, Mesdames Aurore Bergé (LREM) et Béatrice Descamps (UDI) ont été entendues comme Co-rapporteurs de leur mission « flash » sur les relations école-parents. (suite…)


    Conseils Locaux de cette Union locale