Union locale du 17eme et du 8eme arrondissement

Union Locale 8-17

Bienvenue sur le site de l’Union locale des 8ème et 17ème arrondissements de Paris.


Retrouvez-nous

Prochains rendez-vous des Unions locales
Pas d'évènements à venir pour cette union locale

Actualités de l'Union locale
  • Rapport d’activité UL 8-17

    31 mars 2020

    A la demande de Catherine TERSEUR et Karine LAVILLE Rédactrices en chef nous avons le plaisir de résumer nos activités. Nous nous permettons d’attirer l’attention du CDPE sur le fait que nous publions régulièrement nos compte rendu d’activité sur le mini-site qui nous est dédié par la FCPE Paris. Le CDPE a accès, comme tous les adhérents, à ces informations, à ce jour nous n’avons pas eu de retour, mais il est facile de constater que l’UL 8-17 est particulièrement active.

    1. Nos moyens de fonctionnement

    WhatsApp : pour échanger et alerter : Union Locale FCPE 8/17 Site Internet FCPE UL 8-17 : pour publier https://www.fcpe75.org/unionlocale/union-locale-08/ Serveur FCPE : pour adresser des courriels aux CL’s Facebook : RPE-17 pour partage Remarque : Nous rencontrons beaucoup de difficultés avec le serveur FCPE : SPAMS, mises à jour non faites des destinataires, si bien que nous avons dû constituer notre fichier pour contacter les Présidents de CL et les correspondants UL. 2. Activité

    Pollution établissements scolaires : Echanges avec le Maire du 17ème concernant 15 écoles dont le taux de pollution au dioxyde d’azote est supérieur aux normes et à l’absence d’outils de mesure obligatoires. Remarque : Aucun CL n’ayant de personnalité juridique, seul le CDPE pourrait déposer une plainte contre la Mairie de Paris.

    Langues étrangères : L’offre en possibilité d’apprentissage étant largement insuffisante dans le 8ème et le 17ème, nous avons demandé au Maire de saisir le Ministre de l’Education Nationale. Dans sa réponse le Ministre recommandait de se rapprocher du Directeur d’Académie pour trouver une solution. Remarque : Une motion sera présentée par l’UL 8-17 au prochain congrès.

    Prévention harcèlement et violence : Une première enquête a été faite, elle sera complétée avec la violence numérique et l’exposition aux écrans. Remarque : Une motion sera présentée par l’UL 8-17 au prochain congrès. 3. Temps forts

    Elections municipales : A la demande du CDPE nous avons adressé le questionnaire à tous les candidats, seule Assia MEDDAH, tête de liste Cédric VILLANI a répondu. A noter que le Maire sortant LR n’a pas répondu. Il s’emblerait que seulement trois candidats à la Mairie de Paris aient répondu à la FCPE. Remarque : Nous devons nous interroger sur la pertinence d’un questionnaire de 54 questions et sur la disponibilité des candidats.

  • Pollution dans les Ecoles : Courrier du 19 nov 2019 à Geoffroy Boulard Maire du 17ème

    31 mars 2020

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2019/12/2019-11-19-G.BOULARD_UL-FCPE-8-17-1.pdf"]

  • Réponse d’Assia MEDDAH à la FCPE

    18 mars 2020

    Assia MEDDAH Candidate Mairie du 17ème arrondissement

    I.Architecture & patrimoine scolaire II. Pollution III. Santé IV.Restauration scolaire V Mixité sociale & scolaire VI Réussite éducative VII Accompagnement & respect des temps de l’enfant, rythmes scolaires VIII Mineurs non accompagnés IX Sorties et voyages scolaires X Sport scolaire MESSAGE Objet : Réponses au Questionnaire FCPE Paris

    Chers représentants des Parents d’Elèves, Tout d’abord je me permets de vous remercier d’avoir fait circuler ce questionnaire. J’en profite pour vous préciser qu’en tant que mère de 3 enfants scolarisés en maternelle, élémentaire et collège la question éducative est centrale dans mon programme et celui de Cédric Villani.

    Assia MEDDAH Candidate Mairie du 17ème arrondissement

    Pour en savoir plus cliquer sur les liens lettre aux habitants et notre programme

    I. Architecture & patrimoine scolaire

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    1) La politique d’investissement pour les travaux d’amélioration et de rénovation du patrimoine scolaires existant.

    Réponse Assia MEDDAH : Notre patrimoine scolaire est important avec nos 50 écoles. Nous devons assurer la sécurité de nos bâtiments et permettre aux enfants de travailler dans les meilleures conditions (état des fenêtres, de nos cours, des toilettes, des préaux…). J’en ferai donc une priorité avec un plan d’investissement. Nous donnerons la priorité aux établissements situés en REP et REP+ pour les rendre plus attractifs sans oublier les autres.

    2) Les actions relatives à la présence d’amiante et de plomb dans les établissements scolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous ferons un bilan et une évaluation du coût de la mise en conformité qui sera présenté au Conseil de Paris. Eliminer les polluants des écoles fait partie des priorités de mon programme en lien avec les conséquences sur les allergies de nos enfants.

    3) L’accessibilité des locaux de l’ensemble des établissements scolaires et autres lieux accueillant les élèves (gymnases, piscines, bibliothèques…).

    Réponse Assia MEDDAH :

    Si handicap : je suis sensible à la question du handicap et de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Je serai vigilante pour trouver des solutions pour rendre accessibles nos bâtiments anciens. Je souhaite avoir un maire adjoint en charge de la question du handicap pour intégrer cette dimension dans toutes nos actions. Si accessibilité comme mise à disposition : je souhaite en effet que les écoles soient des lieux ouverts à la population, aux habitants et aux associations. Cette proposition rendra service aux habitants et sera une manière d’optimiser l’utilisation de nos bâtiments publics. Oui soir et WE même le dimanche

    4) Les aménagements des espaces sanitaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Il est inadmissible que les sanitaires des écoles et des maternelles ne soient pas fréquentables. Cela fait partie des remarques fréquentes des parents d’élèves. L’entretien et la propreté feront partie de mes priorités, je serai intransigeante. Tolérance zéro.

    5) Les aménagements des cours de récréation (matériaux, organisation, équipement).

    Réponse Assia MEDDAH : Il ne faut pas compter que sur le budget participatif pour investir et végétaliser en veillant aux incidences sur certaines allergies (ne pas planter n’importe quelle espèce). La Mairie d’arrondissement doit proposer un plan d’aménagements des cours en proposant, par exemple, dans chaque école un potager.

    6) La prise en compte des besoins spécifiques pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans et des enfants en situation de handicap.

    Réponse Assia MEDDAH : Pour lutter contre les inégalités scolaires, dès le plus jeune âge, nous garantirons un accueil collectif aux enfants âgés de deux ans dans les Quartiers Prioritaires de la Ville et nous créerons de nouveaux internats en collège pour soutenir les familles monoparentales. Nous proposerons des solutions adaptées pour les familles monoparentales (1/3 des parents d’élèves du 17ème) et nous demandons à la ville d’augmenter la rémunération des AVS pour attirer des candidats qualifiés et motiver les équipes actuelles. La formation ne devra plus être prise sur le temps de travail et payée en heures supplémentaires. Je souhaite qu’il y ait aussi des AVS sur le temps périscolaire et sur les temps de centre de loisirs.

    7) La participation effective des représentants des parents d’élèves aux visites d’architecture et de sécurité.

    Réponse Assia MEDDAH : Je m’engage à faire participer systématiquement les représentants des parents d’élèves aux visites d’architecture et de sécurité.

    II. Pollution

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    8) La lutte contre la pollution à l’intérieur et aux abords des établissements scolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Nos priorités sont : 1. Mise en conformité avec la loi de 2015 : installation, à l’intérieur des établissements, de capteurs de niveau de pollution avant le 1er janvier 2018 pour le primaire et avant le 1er janvier 2020 pour les collèges et les lycées. Force est de constater que le Maire sortant du 17ème n’a pas respecté la loi. 2. A l’extérieur mise en place d’une piétonisation temporaire lorsque le niveau de dioxyde d’azote est supérieur à la norme fixée par l’OMS et la CEE. Nous pourrions aussi envisager une piétonisation permanente devant certaines écoles quand cela est possible voire d’envisager la fermeture de certaines rues aux heures d’entrée et sortie d’école. Tout cela se fera en concertation avec les parents d’élèves.

    J’ai été la première candidate à avoir signé la charte proposée par la Fédération Française d’Allergologie Elle prévoit la mise en place de solutions concrètes et simples, pour une meilleure prise en charge de la population allergique et une prise de conscience collectives autour des conséquences de cette pathologie qui touche aujourd’hui 30% de la population française. Je m’engage à : Améliorer le quotidien des enfants allergiques en leur permettant à tous, dès la crèche, d'accéder à des repas respectant les directives du Projet d'Accueil Individualisé (PAI) établies par le médecin. Proposer un kit pédagogique (défini par la Fédération française d'allergologie) pour former les personnels encadrants et de restauration scolaire sur la prise en charge de l'allergie alimentaire et sur la réglementation européenne INCO qui prévoit notamment de mettre en évidence la présence d'allergènes dans la liste des ingrédients. Ce kit pourrait également être décliné dans un format destiné aux enfants, dans le cadre des "cantines pédagogiques". Améliorer l’air intérieur dans les écoles : - En aérant les classe le plus possible ; - En systématisant l'utilisation des produits à faible potentiel allergénique ou peu émissifs de Composés Organiques Volatiles pour les matériaux de construction, peintures, enduits, sprays et produits ménagers et matériaux d'activités manuelles. Améliorer l’air extérieur : - En favorisant les espèces d'arbres dont les pollens sont les moins allergisants tout en préservant la biodiversité ; - En renforçant et en généralisant les plans de lutte contre les espèces végétales et animales allergisantes et invasives. Des conseillers environnementaux formés par la FFA interviendront dans les écoles et auprès des habitants pour des conseils et recommandations.

    9) Les installations permettant de faire face aux canicules.

    Réponse Assia MEDDAH : dans un contexte de dérèglement climatique, la ville doit s’adapter. La végétalisation devrait permettre de faire baisser la température mais des purificateurs d’air, humidificateurs pourraient abonder.

    10) L’information sur les protocoles et résultats des mesures de la pollution en direction des parents.

    Réponse Assia MEDDAH : Les résultats des mesures feront l’objet d’un affichage devant chaque établissement, ils seront relayés sur le site Internet de l’établissement scolaire et sur les réseaux sociaux.

    11) Le renforcement de l’implication des nouvelles générations dans le débat citoyen de lutte contre la pollution.

    Réponse Assia MEDDAH : La Mairie d’arrondissement devra s’impliquer dans le cadre du périscolaire pour informer et sensibiliser les enfants. Des AGORA ou une Conseil d’Arrondissement des jeunes seraient mises en place dans chaque établissement.

     

    III. Santé

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    12) La mise en place d’un véritable système de santé scolaire ambitieux de la maternelle au collège (PMI, médecins scolaires, centre de santé).

    Réponse Assia MEDDAH : Nous augmenterons d’une manière significative le personnel de santé affecté à la petite enfance ainsi que les assistantes sociales scolaires, les psychologues et les éducateurs spécialisés dans la délinquance. Je propose aussi que des conseillers environnementaux puissent intervenir dans les écoles pour sensibiliser le personnel scolaire et les familles.

    13) L’équipement de distributeurs de protections hygiéniques gratuites dans les toilettes des filles dans tous les établissements scolaires, dès l’école élémentaire.

    Réponse Assia MEDDAH: je sais que les filles en élémentaire peuvent être réglées dès l’école élémentaire. Nous devons donc proposer des protections hygiéniques et les conditions pour leur assurer une intimité. Il faut pouvoir donner l’accès aux toilettes en dehors des récréations. Libre accès aux toilettes.

    14) Le soutien aux associations qui interviennent dans la prévention des conduites à risques.

    Réponse Assia MEDDAH : tout d’abord je ferai en sorte que les spécialistes de la question au niveau de la police nationale puissent intervenir dans la sensibilisation des familles (harcèlement, danger des écrans et réseaux sociaux…). La police municipale de proximité pourrait venir en renfort de leurs actions. Il faut pouvoir aussi faciliter l’intervention d’associations spécialisées. .

    15) L’entretien et l’hygiène des toilettes des élèves et des adultes dans les établissements scolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : il est inadmissible de ne pouvoir disposer de papiers et de savons dans les toilettes en particulier dans cette période de propagation de virus…

     

    IV. Restauration scolaire

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    16) L’évaluation de la qualité des repas servis par la communauté éducative notamment pour les enfants.

    Réponse Assia MEDDAH : les élèves, sous couvert de leurs délégués, pourraient noter chaque jour la qualité des repas et ainsi faire remonter les informations à la Caisse des Ecoles.

    17) L’amélioration de la qualité nutritionnelle et gustative de l’assiette (produits issus de l’agriculture biologique, part des produits locaux dans l’assiette, …).

    Réponse Assia MEDDAH : dans le 17ème la Caisse des Ecoles assure des repas de bonne qualité, cependant il faut veiller au bon affichage des menus. Je proposerai une alimentation 100% bio dans les cantines, en privilégiant les circuits courts avec un accompagnement d’éducation au gout et de mise en place de potagers dans chaque école pour permettre aux enfants de découvrir des fruits et légumes. A noter que la cantine est pour certains enfants le seul repas équilibré de la journée. Il est donc essentiel d’intégrer cette dimension.

    18) Les actions pour faire de la cantine un lieu de découvertes culinaires et culturelles.

    Réponse Assia MEDDAH : Il y a déjà des initiatives mais il faut aller plus loin. Nous le savons si les enfants sont impliqués par exemple dans la pousse de légumes et fruits ils seront plus à même de les manger dans leur assiette d’où l’importance d’accompagner et de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge.

    19) L’aménagement des restaurants scolaires pour en faire des lieux de confort et de convivialité.

    Réponse Assia MEDDAH : Il faut en effet faire des cantines un lieu agréable mieux insonorisé pour les enfants et le personnel.

    20) La politique tarifaire pour permettre à tous les enfants de la capitale de bénéficier d’un repas quotidien de qualité notamment dans les collèges. Réponse Assia MEDDAH : Réduire le tarif de base de 50% en passant de 7 à 3.5 euros et mettre en place un tarif dégressif pour les familles nombreuses. Nous devons être moins chers que les fastfood.

    21) L’implication des parents et plus particulièrement des fédérations de parents d’élèves dans les Caisses des écoles.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous sommes favorables, Nous multiplierons les invitations à participer aux repas des enfants en présence des nutritionnistes de la Caisse des Ecoles et la représentation des parents dans les conseils d’administration des écoles.

    22) La suppression de l’usage du plastique pour le transport, la cuisson, le réchauffage, le service de restauration scolaire.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous veillerons à mise en conformité avec la loi Egalim et la législation sur l’hygiène et à la sécurité alimentaire dans les cantines scolaires.

    V Mixité sociale & scolaire En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    23) La sectorisation des établissements scolaires (maternelle, élémentaire, collège).

    Réponse Assia MEDDAH : le Maire a des compétences en termes de sectorisation au niveau des écoles maternelles et élémentaires mais pas sur celle du Collège. La sectorisation ne tient pas compte des spécificités locales , les options linguistiques sont considérées comme une stratégie d’évitement (un enfant dont les parents sont d’origine chinoise doit pouvoir apprendre le mandarin), le rapprochement des fratries devrait être favorisés. Nous prendrons donc le pouvoir sur la sectorisation. Nous essaierons aussi d’assurer une équité sur les activités périscolaires et de langues pour rendre attractifs certains établissements pour assurer une mixité sociale.

    24) L’association et la co-construction avec les représentants des associations de parents d’élèves des mesures de sectorisation.

    Réponse Assia MEDDAH : Les associations de Parents d’élèves sont parfois invitées mais c’est à titre consultatif, L’interlocuteur du Rectorat est le Maire d’Arrondissement, je défendrai l’intérêt des Parents avec mon adjoint en charge des Affaires scolaires. Nous agirons en toute transparence et associerons les représentants des parents d’élèves dans nos réflexions et nos décisions.

    25) La liaison école-collège et le droit au collège de secteur.

    Réponse Assia MEDDAH : Les parents sont mal informés sur les possibilités, le site du Rectorat de Paris n’est pas actualisé notamment sur le choix des langues à partir de la 6ème. Nous mettrons en place dans chaque établissement scolaire des réunions d’information avec les parents au début de chaque année civile et nous demanderons aux chefs d’établissements d’assurer le relais avec la Mairie. Chaque cas particulier sera étudié et une solution se proposée.

    26) La défense des dispositifs d’éducation prioritaire. Réponse Assia MEDDAH : le mot PRIORITAIRE est souvent oublié, non seulement nous investirons mais nous étendons le dispositif REP aux établissements situés dans des quartiers où la mixité sociale n’est pas équilibrée. La répartition des coefficients familiaux attribués par la CAF pour le calcul du tarifs des cantines scolaires donne une vision très précise du profil de chaque établissement.

    27) La lutte contre les disparités d’accès à la culture et aux équipements publics.

    Réponse Assia MEDDAH : Je soutiendrai l’initiation à la culture scientifique avec les clubs de mathématiques, de codage, et les programmes actifs d’éducation comme les Petits Débrouillards ou La Main à la Pâte. Je proposerai une éducation à l’éco-citoyenneté sur le temps périscolaire. Je ferai en sorte que les habitants et associations puissent utiliser les équipements publics le soir et le WE dans une logique d’optimisation et de mise à disposition pour faciliter le lien social dans un même quartier. Je crois aussi beaucoup au lien intergénérationnel. Nous pourrions aussi permettre à des séniors retraités et disponibles d’accompagner les enfants et de leur transmettre leurs savoirs, leurs expériences : lecture, langues, voyages, histoire du quartier…,.

    28) La lutte contre la fuite vers le secteur privé.

    Réponse Assia MEDDAH : pour éviter cette fuite, il faut pouvoir proposer de la qualité dans nos écoles dans les activités périscolaires, avec une cantine de qualité et à des prix abordables. Nous pourrions revoir la répartition des subventions pour les établissements privés qui ne respectent pas les critères de mixité et également ceux du public. Mais cela relève du Rectorat voire du Ministère de l’Education Nationale.

    VI Réussite éducative

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    29) La prévention du décrochage scolaire.

    Réponse Assia MEDDAH : Cela dépend du Rectorat de Paris mais nous pourrions mettre en place des actions de soutiens en faisant intervenir des étudiants, des retraités, des associations spécialisées, faciliter l’aide aux devoirs en prévention…il existe des dispositifs entre certains collèges et associations pour prendre en charge des élèves en difficultés. Il y a aussi un enjeu de diagnostiquer rapidement aussi des situations de handicap notamment des troubles DYS.

    30) La prise en charge et le suivi des élèves temporairement exclus des établissements scolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous prônons l’inclusion, on ne doit pas exclure car certains enfants considèrent cette mesure comme des vacances. Les enfants doivent être maintenus dans un dispositif adapté à chaque établissement mais cela dépend principalement du Rectorat de Paris.

    31) Le soutien à la parentalité, notamment des familles les plus éloignées de l’école.

    Réponse Assia MEDDAH : La création d’internats parait être une solution, comme le propose Cédric Villani dans son programme mais aussi une « maison des parents » qui pourrait aider, soutenir, orienter les familles.

    32) L’aide aux élèves les plus fragiles (difficultés sociales, scolaires, linguistiques…).

    Réponse Assia MEDDAH : Notre projet « universités de quartier » animées par des séniors retraités, des étudiants et des associations de bénévoles permettrait d’intervenir en complément du programme scolaire et soutenir des élèves en difficulté ou en décrochage.

    33) L’avenir du dispositif « action collégien ».

    Réponse Assia MEDDAH : Cela relève de la région Ile-de-France mais la Mairie d’Arrondissement devrait prendre le relais et participer.

    34) Le soutien aux associations qui interviennent dans le champ de la réussite éducative dans le cadre de partenariats avec les établissements scolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Ce dispositif qui dépend de la Direction des Affaires scolaires de Paris doit être relayé dans chaque arrondissement, nous en ferons l’une de nos priorités pour les quelques collèges situés dans le 17ème mais en coopération avec la Mairie du 8ème qui fait partie du même bassin scolaire et qui accueille quelques ’enfants du 17ème.

    35) L’ouverture des collèges hors temps scolaire pour la mise en place de dispositifs extrascolaires gratuits.

    Réponse Assia MEDDAH : Oui c’est une de mes propositions permettre aux habitants et associations de bénéficier des équipements notamment sportifs mais pas uniquement. (Terrain de foot, basket, piscine…) sous réserve d’accord avec les proviseurs et d’un système de surveillance et d’assurances.

    36) L’offre de langues vivantes dans les écoles primaires et le recrutement de professeurs de la ville de Paris en « langue » dans le 1er degré.

    Réponse Assia MEDDAH : La Direction Académique de Paris sous l’impulsion du Ministre de l’Education Nationale a un grand projet pour l’’enseignement des langues. Force est de constater que rien ne bouge notamment dans le 1er degré. Ainsi certains élèves de l’école élémentaire Bessières située en REP bénéficient d’une section internationale arabe qui devrait les préparer au concours d’entrée au Collège Honoré de Balzac et seulement la moitié des élèves sont admis. En fait les cours de langue arabe sont assurés par un diplomate de l’Ambassade du Maroc et financé par celle-ci.

    Sur une cinquantaine d’écoles élémentaires une minorité dispose d’assistantes de langues en anglais. Les demandes doivent être faites auprès de l’un des deux Inspecteurs d’Académie en charge du 17ème. A titre d’exemple à l’école polyvalente Cesbron c’est l’association des parents d’élèves FCPE qui a fait la demande, en accord avec le chef d’établissement, et qui a obtenu un résultat immédiat.

    La Mairie d’Arrondissement doit prendre le relais et favoriser l’apprentissage des langues dans le cadre du périscolaire avec une approche ludique. Les professeurs d’allemand proposent une méthode « Kinder Kiste », caisse d’outils d’apprentissage pour les enfants, qui n’est pas suffisamment répandue. Les séjours à l’étranger doivent accessibles pour toutes les bourses et contrôlés par la Caisse des Ecoles. Il faut proposer plus de séjours à l’étranger pour qu’un enfant du 17e est la chance au moins une fois dans sa scolarité d’aller à l’étranger en séjour linguistique

    VII Accompagnement & respect des temps de l’enfant, rythmes scolaires

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    37) L’organisation de la semaine des enfants, l’articulation des temps scolaires et périscolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Un referendum est prévu dans le programme de Cédric Villani pour statuer sur la semaine de 4 jours ou de 4jours ½. Il faut savoir que la majorité des enseignants est favorable à la semaine de 4 jours.

    38) La place et le rôle des ASEM dans les écoles maternelles.

    Réponse Assia MEDDAH : Certains sont naturellement impliqués mais leur salaire n’est pas très élevé en début de carrière ce qui explique qu’il soit difficile de les recruter. Il faut s’assurer du remplacement systématique de l’ASEM et en particulier pour les absences prévues (formation…).

    39) L’attractivité des métiers du périscolaire et personnels de services, les conditions de travail, la gestion des carrières, les besoins en formation dans le cadre d’une politique de professionnalisation et de pérennisation des emplois.

    Réponse Assia MEDDAH : Voir réponse question précédente

    40) Les taux d’encadrement.

    Réponse Assia MEDDAH : Les formations ne doivent pas être prises sur le temps consacré aux enfants. Il faut une ASEM par niveau même pour les grandes sections. Avoir une ASEM par classe est le minimum en comptant les formation.

    41) Le remplacement des personnels dès leur premier jour d’absence.

    Réponse Assia MEDDAH : Il existe des Brigades avec d’excellents enseignants mais il y a parfois pénurie car le Rectorat de Paris a tendance à limiter les recrutements compte tenu de la baisse de population et du nombre d’enfants scolarisés. Il faut aussi s’assurer d’une équité dans le remplacement toutes les écoles doivent être traitées de la même façon.

    42) L’enrichissement du PEDT notamment dans les collèges, de l’offre d’activités pour les enfants, comme pour les adolescents dans les activités permettant le développement des compétences numériques et bureautiques.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous nous impliquerons dans le comité de pilotage de projet avec les représentants des institutions comme ceux de l’Education Nationale, de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) et de la CAF.

    43) Le partenariat avec les organisations d’éducation populaire.

    Réponse Assia MEDDAH : Oui voir réponse précédente

    44) Le dialogue entre tous les partenaires éducatifs qui interviennent auprès des enfants.

    Réponse Assia MEDDAH : il faut s’assurer de la coordination école, périscolaires, professionnels de santé, parents… pour proposer à l’enfant une meilleure prise en charge.

    45) Le financement des activités péri et extrascolaires.

    Réponse Assia MEDDAH : Le budget de l’enfance et de la petite enfance représente la moitié du budget de la Mairie du 17ème soit près de 5 millions d’euros hors investissements. Un audit sera fait sur l’utilisation des fonds et sur leur efficacité, nous demanderons à la Mairie centrale de nous donner plus d’autonomie car nous sommes plus au fait des besoins et priorités locales.

    VIII Mineurs non accompagnés

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    46) La scolarisation des mineurs non accompagnés de 16 ans et plus.

    Réponse Assia MEDDAH : Nous devons considérer que ce sont les enfants de la République et nous devons les prendre en charge. De même nous devons nous charger des enfants qui ont été confiés à des familles d’accueil et qui à l’âge de 18 ans ne sont plus protégés puisqu’ils n’ont plus de liens avec leurs parents.

    47) La prise en charge globale (santé, logement…) des mineurs non accompagnés.

    Réponse Assia MEDDAH : L’Aide Sociale à Enfance s’en charge déjà. Il faut s’assurer du bon suivi et de la meilleure coordination des services avec notamment les éducateurs.

    48) Le renforcement de la coopération entre les personnels du département de l’Aide Sociale à l’Enfance et ceux de l’Education Nationale.

    Réponse Assia MEDDAH : Voir réponses précédentes

    IX Sorties et voyages scolaires

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    49) Le financement des sorties et voyages scolaires dans le premier degré, notamment pour les familles les plus fragiles.

    Réponse Assia MEDDAH : Chaque année la Ville de Paris propose un catalogue d’options mais les enseignants refusent souvent car ils doivent accompagner les enfants pendant une semaine ce qui n’est pas toujours compatible avec leur vie privée. Je souhaite que tous les enfants participent aux sorties et voyages proposés par les enseignants et je ne veux pas que les problèmes financiers soient un frein. Je ferai en sorte de mobiliser un fond en complément de ce qui peut être déjà proposé par les écoles pour permettre à tous les enfants du 17e de participer à ces sorties et voyages scolaires.

    50) L’offre éducative dans les lieux culturels pour les enfants comme pour les adolescents.

    Réponse Assia MEDDAH : Elle existe mais doit être développée nous vivons dans une ville musée et il faut que nos enfants puissent profiter de ce que Paris peut leur proposer. Cf réponses plus hauts.

    X Sport scolaire

    En tant que candidate ou candidat aux élections municipales, quelle est votre vision et quelles sont vos propositions concernant :

    51) La pratique sportive à l’école.

    Réponse Assia MEDDAH : Pour moi le sport est une matière importante. Tous les enfants doivent savoir nager (plan nage). L’école peut être aussi le lieu de découverte de sports. Paris a la chance d’avoir des moniteurs sportif et des éducateurs sportif. Dans la lutte contre l’obésité, l’activité physique est très importante. De plus en tant qu’ancienne sportive de haut niveau je connais aussi les valeurs que le sport peut apporter.

    52) La mise à disposition d’équipements sportifs et notamment de piscines dans tous les arrondissements.

    Réponse Assia MEDDAH : je souhaite mettre à disposition des parisiens les équipes publics des écoles et des collèges. Dans la perspective des JO, je veux que chaque parisien puisse pratiquer du sport en amateur ou à haut niveau et peut être avoir les futurs athlètes (collège) qui représenteront la France aux JO.

    53) La construction pour chaque élève d’un parcours sportif personnel articulant temps scolaire et temps non scolaire. Réponse Assia MEDDAH : A mettre en place dans les établissements scolaires en coordination avec le périscolaire. Je trouve cela être une très bonne idée l’école et le périscolaire doivent permettre la découverte de certains sports et faudrait pouvoir indiquer aux familles les associations qui pourraient prendre le relais et ainsi assurer un parcours sportif.

    54) L’apprentissage du vélo pour tous les enfants.

    Réponse Assia MEDDAH : Cela existe déjà dans certaines écoles mais il faut généraliser et parfois créer des locaux pour entreposer les vélos. Le projet de Cédric Villani prévoit des pistes cyclables qui permettraient aux enfants de se rendre à l’école sans danger et surtout le passage du permis vélo auprès de tous les élèves de CM2.

    Nous vous remercions pour votre précieuse collaboration. Vos contributions seront publiées dans dossier spécial « Elections municipales 2020 » du site de la FCPE Paris. www.fcpe75.org

    Assia MEDDAH candidate à la Mairie du 17ème arrondissement de Paris.

  • Réponse de Geoffroy BOULARD Maire sortant du 17ème sur la lutte contre la pollution dans les écoles

    7 mars 2020

    Les avis des politiques sont très contrastés sur la pollution à Paris certains vont jusqu’à affirmer qu’il a amélioration. Sans outil de mesure incontestable il est impossible de construire quoique ce soit pour protéger nos enfants. Le décret du 17 août 2015 est clair et nous n’arrivons pas à comprendre pour qu’elle raison il n’est pas appliqué alors que les chefs d’établissements sont favorables. Cela permettrait de faire cesser des rumeurs qui circulent et de cibler les efforts.

    Dans notre arrondissement Il semblerait que 15 d’établissements scolaire aient été identifiés par Airparif « Observatoire de la qualité de l’air en Île-de-France » sachant que la mesure est faite aux abords mais pas à l’intérieur des écoles.

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2020/03/courrier-M-Noury.pdf"]

  • 2019 11 18 Surveillance de la qualité de l’air : Courrier Maire du 17ème

    16 décembre 2019

    A l’attention de Geoffroy BOULARD

    Paris, le 18 novembre 2019

    Objet : Surveillance de la qualité de l’air

    Monsieur le Maire,

    L’incendie de Notre Dame de Paris a lancé le débat sur la pollution résiduelle au plomb mais également sur les autres polluants comme le Dioxyde d’azote.

    Les représentants des Parents d’Elèves nous ont fait part de leurs inquiétudes sur l’évolution pollution aux abords et à l’intérieur des établissements scolaires publics de notre arrondissement.

    Selon l’Observatoire de la qualité de l’air en Île-de-France le niveau Dioxyde d’azote serait supérieur à 40 μg/m3 aux abords de 15 établissements scolaires du 1er degré situés dans le 17ème arrondissement.

    Vous savez connaissez certainement l’obligation de mise en place de mesures de surveillance de la qualité de l’air depuis le 1er janvier 2018 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans et les écoles maternelles et à partir du 1er janvier 2020 pour les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement du second degré.

    Il semblerait qu’un rapport de la DASCO ait précisé les mesures prises ou à prendre localement. Nous souhaiterions vous rencontrer afin de connaître votre position et répondre positivement aux représentants des parents d’élèves.

    En vous remerciant par avance pour l’intérêt que vous portez à la vie scolaire de nos enfants, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération la plus distinguée.

    Hakima ALAOUI                                                                             Philippe NOURY   C/c : Alix BOUGERET      

  • Quelques conseils aux CL’s du premier degré pour bien communiquer

    26 juillet 2018

    Avant d’aborder la communication, il est important de bien se positionner dans la communauté scolaire dont vous faites partie. Vous êtes représentant de tous Parents d’élèves et accessoirement parents de vos enfants. Il est important dans votre relation avec les institutions de ne pas favoriser l’amalgame des rôles qui pourraient vous être reprochés et de nature à discréditer vos actions. Quand un litige vous concerne n’hésitez pas à vous faire assister par un autre représentant des parents d’élèves. Cela étant précisé, voici une liste de conseils qui pourront vous être utiles pour réussir la communication de votre CL. (suite…)

  • Courrier au Ministre de l’Education Nationale

    21 juin 2018

    A l’attention de Monsieur Jean-Michel BLANQUER

    Paris, le 20 juin 2018

    Monsieur le Ministre, Nous vous remercions de nous avoir fait l’honneur de commencer votre Tour de France « Ensemble pour l’école de la République » dans le 17ème arrondissement. L’hôtel IBIS Clichy-Batignolles est situé dans la partie orientale de l’arrondissement mais aussi dans la 3ème circonscription où la mixité sociale fait partie des préoccupations quotidiennes des parents d’élèves. Au cours de cette rencontre du 29 mai, nous n’avons pas pu nous exprimer. Nous sommes convenus avec Monsieur Stanislas GUERINI, notre député, de vous transmettre par écrit nos questions. Pour faciliter les questions nous avons choisi de les placer en face des promesses de campagne Vous trouvez donc ci-attaché les questions qui reflètent les demandes exprimées par les différentes associations de Parents d’Elèves. Si la mise en place d’AFFELNET et de PARCOURSUP nous inquiète, il nous parait prématuré de tirer des conclusions même si les premières remontées font apparaître des disfonctionnements. Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons plus de recul. Compte tenu du chantier titanesque de la réforme qui va s’inscrire au-delà du quinquennat nous suggérons la création d’un Conseil de sages sans étiquette politique qui sera chargé de suivre l’application et l’évaluation des réformes sur le long terme. Une plus grande transparence de la synthèse des résultats nationaux à chaque niveau permettrait d’apprécier concrètement les progrès. Nous restons à votre écoute et vous remercions pour l’intérêt que vous manifesterez pour nos questions. Dans l’attente de votre retour, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre très haute considération. Hakima ALAOUI Présidente UL 8-17  &Philippe NOURY Vice - Président UL 8-17 Administrateurs FCPE Paris

    C/c : Ilana CICUREL, Stanislas GUERINI et Présidents des Conseils de Parents d’élèves du 17ème arrondissement de Paris.   (suite…)

  • Un Tour de France qui démarre mal.

    13 juin 2018

    "Ensemble pour l'Ecole de la République"

    Ilana CICUREL ne nous est pas inconnue, puisqu'elle avait perdu d’une courte tête les dernières législatives dans la 4ème circonscription de Paris face à la Maire du 17ème Brigitte KUSTER.

    Ilana CICUREL, créatrice et conceptrice du Tour de France « Ensemble pour l'Ecole de la République », présente et analyse assez objectivement la situation de l’école publique. Selon la dernière enquête PISA, la France arriverait sur 52 pays à la dernière place à la question sur l’égalité des chances ce qui est inacceptable pour le pays dit des droits de l’homme. Pour mémoire la France est à la 30ème place sur le niveau d’éducation à la fin de l’école primaire. Cette série de réunions commence au cœur de la 3ème circonscription de Paris, à l’hôtel IBIS Clichy-Batignolles, son objectif est de favoriser le dialogue avec les acteurs locaux de notre école : institutionnels, enseignants, partenaires et parents d’élèves. Ilana CICUREL souligne que la réforme ne doit pas s’inscrire dans un programme à court terme ou à moyen terme mais sur le long terme puisque les résultats ne pourront pas être appréciés avant la fin du quinquennat.  Le problème étant largement débattu, c’est à Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale de présenter ses réformes.

    Le Tour de France commence mal puisque le Ministre s’est fait attendre avec  plus d'une heure de retard. Aux premiers rangs, on reconnaissait les figures habituelles de La République En Marche. Enfin le Ministre, tant attendu, commence par un brillant exposé n’apportant pas de nouveautés à ce que les médias avaient déjà partagé. La qualité d’expression le choix des mots et des citations sont remarquables et nous laissent admiratifs, bien que la stratégie soit confuse ou éludée. Pour mémoire le mot Stratégie vient du grec « Stratus » Armée et « Agien » conduire. En fait le ministre dispose d’une armée et ne nous explique pas comment il va la conduire à la victoire.

    Il aurait été certainement plus percutant de faire le bilan de cette première année avec les obstacles rencontrés et les réalisations. Ensuite il aurait été facile de présenter des objectifs au cours du quinquennat et dans quinze ou vingt ans en créant un Conseil des sages représentatif de toutes les tendances qui serait le garant du projet

    .

    Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale ; confirme qu’il allait diviser par deux les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP et REP+, mesure la plus importante prise en faveur de l’éducation prioritaire depuis la création des ZEP en 1981. Il prend pour exemple de réussite l’Ecole Élémentaire Bessières présentée par sa Directrice Madame Juliette BAYER qui valorise allègrement ses résultats alors que la réalité est bien autre. En fait cette école est évitée par beaucoup de parents, certains déménagent pour protéger leurs enfants après avoir fait de multiples demandes de dérogation systématiquement refusées. D’autres, qui ont plus de moyens, s’orientent vers le privé. La violence, le harcèlement et même les agressions sexuelles font partie du quotidien. La vérité est bien cachée alors que le déséquilibre en termes de mixité sociale est flagrant selon les habitants du quartier.  Il est urgent de donner plus de moyens et de l’attractivité à cette école mais on ne peut pas la déplacer puisqu’elle est essentiellement encadrée par des logements sociaux.

    Les promesses de campagnes du candidat Emmanuel MACRON étaient claires pourtant les réponses aux questions sont évasives, elles sont impossibles à poser compte tenu du retard du Ministre, de la longueur de son exposé et de ses rares réponses qui ne laissent pas de place pour le dialogue.  N’ayant pas pu nous exprimer, il nous a paru constructif de reprendre les objectifs qui avaient été exposés lors de la campagne présidentielle et de poser directement les questions par écrit.

    Initialement le Ministre avait décidé d’aborder la globalité de l’enseignement de la maternelle à l’enseignement supérieur et malheureusement il n’y avait plus de place pour échanger sur l’algorithme AFFELNET et sur PARCOURS SUP qui sont extrêmement préoccupants.  Ainsi beaucoup de personnes qui s’étaient mobilisées pour écouter le Ministre sont restées sur une mauvaise impression et n’ont pas pu s’exprimer.  Il semblerait que cette technique de débat « soi-disant » démocratique fasse école dans l’entourage du Président MACRON. On prend la parole et on ne la lâche pas si bien que les journalistes ou les intervenants ne peuvent pas s’exprimer jusqu’au moment où le gong sonne la fin du match.

    Pour essayer de terminer sur des aspects positifs :
    • Le Ministre s’explique sur le rythme scolaire en reconnaissant que selon la situation géographique la semaine de 4 jours à la place de 4 jours et demi est plus pertinente car liée aux distances de déplacement pour se rendre à l’école. En montagne ou à la campagne la semaine de 4 jours s’impose alors qu’à Paris la proximité permet de rester sur l’ancien système. La décision revient donc au Maire qui est souverain.
    • Les classes bi-langues, à partir de la sixième, ont été rétablies dès la rentrée scolaire 2017-2018.
    • Le dédoublement des classes situées en REP se met en place en fonction des contraintes techniques de chaque école.
    • Le Ministre a approuvé l’expérience de secteur multi-collège qui a été initiée non sans difficultés dans le 18ème L’expérience devrait être réitérée sur d’autres territoires mais sans préciser où ?
    • Enfin le Ministre de l’Education Nationale présentera chaque année des budgets régulièrement en hausse afin d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé.

    En conclusion, cette première étape de ce futur « Tour de France » parait mal réglée ou à revoir : horaires non respectés, manque de clarté dans l’exposé, stratégie confuse, moyens non chiffrés et surtout absence de planification sur le long terme.

    Le premier objectif pourrait être de remonter de 10 places dans le classement PISA tous les 3 ans afin de se retrouver sur le podium dans 9 ans.  Ainsi avant la fin du quinquennat nous serions au vingtième rang ce qui permettrait de mesurer les résultats de l’équipe en place.

    Disons que le Ministre ne donne pas le cap et nous embrouille dans un beau discours. Le danger c’est que finalement la recette a fait ses preuves en politique où il faut éviter d’être pragmatique. Le « vous comprenez… » annonce un discours fleuve qui ne veut rien dire inspiré de notre humoriste Pierre DAC.

  • Résultats Elections CDPE FCPE Paris 71me Congrès

    11 juin 2018

    (suite…)

  • Paris 17- séjours d’été 2018

    8 juin 2018

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2018/06/séjours-dété-2017.pdf"]

  • Paris 17 – Centres de loisir d’été 2018

    8 juin 2018

    [pdf-embedder url="https://www.fcpe75.org/wp-content/uploads/2018/06/centres-de-loirs-été-2017.pdf"]

  • 31 mars 2018 Réunion d’information sur la Mixité Scolaire Mairie du 18ème

    5 avril 2018

    A l’initiative de Laurent Boulanger, Président de l’union locale FCPE du 18ème , une réunion d’information sur la mixité scolaire a pu être organisée samedi 31 mars sous les lambris de la Mairie d’arrondissement. L’impressionnante qualité des intervenants devait permettre de répondre aux questions que nous nous posons tous.

    (suite…)

  • Notre enquête  » Relations Parents-Ecole

    28 février 2018

    La relation " Parent-école"  faisant l'objet de beaucoup de commentaires dans la presse suite au rapport des députés  BERGE et DESCAMPS, nous souhaiterions avoir l'avis des représentants des parents d'élèves.

    Nous vous remercions de consacrer au maximum cinq minutes pour remplir ce questionnaire qui va nous permettre d’évaluer la situation en cours d'année dans chaque établissement et d'en tirer une conclusion globale.

    Pour répondre cliquer sur ce lien  

  • Revue de presse Rapport Bergé -Descamps

    11 février 2018

    Le rapport de  Mesdames Aurore Bergé (LREM) et Béatrice Descamps (UDI) étant controversé sur les réseaux sociaux, nous avons choisi de le diffuser dans son intégralité et de vous présenter une première revue de presse non exhaustive qui vous permettra d’apprécier à chaud les différents points de vue. (suite…)

  • Rapport Bergé – Descamps

    11 février 2018

    A l’Assemblée Nationale, le mercredi 31 janvier 2018, dans le cadre de la commission des Affaires Culturelles et de l’Education, Mesdames Aurore Bergé (LREM) et Béatrice Descamps (UDI) ont été entendues comme Co-rapporteurs de leur mission « flash » sur les relations école-parents. (suite…)


    Conseils Locaux de cette Union locale